1. Quel(s) métier(s) pour Louise, en terminale ES ?
Coaching

Quel(s) métier(s) pour Louise, en terminale ES ?

Envoyer cet article à un ami
Autonome et entreprenante, Louise aime chercher par elle-même et creuser les sujets qui l'intéressent. // © Adeline Keil pour l'Etudiant
Autonome et entreprenante, Louise aime chercher par elle-même et creuser les sujets qui l'intéressent. // © Adeline Keil pour l'Etudiant

Ambitieuse et autonome, Louise aime parler en public et convaincre. Elle apprécie l’histoire-géographie et les langues, et son esprit d’investigation la pousse à agir pour en savoir plus. Elle se verrait bien avocate ou journaliste.

Son parcours scolaire

"J'adore l'histoire-géo, les langues, et le français m'intéresse", souligne Louise, contente de son choix d'orientation en ES (économique et social). Après une seconde "en dilettante" – elle a tout de même 14 de moyenne –, elle a dû réagir en première. "Je m'étais trop reposée sur mes lauriers, estime-t-elle. Il a fallu un temps d'adaptation et j'ai finalement trouvé mon organisation." Elle a ainsi progressé jusqu'à 12,5 de moyenne générale. "Je rebondis tout de suite quand j'ai un problème sur une note ; je vise au moins un point de plus pour le prochain contrôle", précise Louise.

C'est en SES qu'elle a eu plus de difficultés. Elle obtenait ses meilleurs résultats en anglais DNL (discipline non linguistique) et naviguait entre 13 et 14 dans les autres matières. Elle a obtenu 12 à l'écrit et 14 à l'oral en français aux épreuves anticipées du bac, et gagne encore quelques points avec 16 en TPE (travaux personnels encadrés). L'année de terminale a bien commencé avec 13 de moyenne au premier trimestre.

Sa personnalité

Ambitieuse, elle reconnaît ne pas aimer "être en dessous des autres". Louise aime parler en public, convaincre et elle est douée pour travailler en mode projet, d'où le plaisir qu'elle a trouvé en TPE. "J'ai organisé une rencontre avec un restaurateur, j'aime réaliser les interviews", poursuit-elle. Elle cherche par elle-même, s'informe sur les sujets qui l'intéressent : "Concernant une enquête qui m'avait passionnée, je suis allée jusqu'à contacter une avocate", illustre Louise.

Organisée, elle fait son planning de la semaine, tous les dimanches. Elle voit le plus possible ses amies, va beaucoup au cinéma, a fait de la natation synchronisée et de l'équitation. Après des premières idées de métiers tournées vers manager, directrice ou avocate, elle pense sérieusement s'orienter vers le droit ou le journalisme.

Le droit

Future avocate, commissaire de police, magistrate ? Des métiers en perspective pour Louise, ambitieuse, entreprenante et méthodique. Le droit offre des débouchés variés, notamment vers le management public et politique, l'Europe et les relations internationales.

- Les doubles licences droit et langues : parcours de droit renforcé en anglais ou dans deux autres langues étrangères.
- Les licences droit : parcours multilingue droit international et européen (licence européenne), parcours droit européen à l'université d'Orléans (45) ; parcours juriste international à l'UPEC (Paris-Est-Créteil) ; parcours Europe à l'université de Nantes (44).
- Les licences double diplôme : parcours droit-LEA (langues étrangères appliquées) ou droit-LLCER (langues, littératures et civilisations étrangères et régionales) anglais, dans les universités d'Amiens (80), Grenoble (38), Nantes (44), Paris-Sud (Sceaux, 91), Tours (37), Versailles-Saint-Quentin (78).
- Les licences droit français et droit étranger (droit anglais, droit anglo-américain, droit anglo-saxon), avec souvent un double diplôme, dans les universités de Cergy-Pontoise (95), du Havre (76), Panthéon-Sorbonne (75), Paris-Ouest-Nanterre-la-Défense (92), Toulouse 1 (31).

Découvrez l'univers des métiers de la justice via la plateforme Justimémo.

Le journalisme

Son esprit d'investigation combiné à sa capacité à agir, son profil littéraire, comme son goût pour l'oral et son besoin de comprendre, correspondent bien aux métiers du journalisme.

Les écoles de journalisme reconnues par la profession :
À partir du bac : École de journalisme de Cannes (IUT Nice-Côte-d'Azur), EPJT (École publique de journalisme de Tours), IUT Lannion ;
À partir de bac+2/3 : CELSA, CFJ, École de journalisme de Sciences po, IPJ (Paris), IFP (Paris), CUEJ (Strasbourg), EJDG (Grenoble), EJCAM (Aix-Marseille), EJT (Toulouse), IJBA (Bordeaux), ESJ (Lille).
- La licence de droit, parcours journalisme à l'ESJ à Lille 2 (59).
- Le cycle préparatoire aux concours des IEP (instituts d'études politiques) de l'université de Rouen (76).
- La licence information communication.
- Les neuf IEP de région : Aix-en-Provence (13), Bordeaux (33), Grenoble (38), Lille (59), Lyon (69), Rennes (35), Saint-Germain-en-Laye (78), Strasbourg (67), Toulouse (31).

Plus d'infos via l'Observatoire des métiers de la presse écrite.

 

Faites votre bilan personnalisé et recueillez des conseils grâce à
Coaching Orientation by l'Etudiant