1. Quel(s) métier(s) pour Thomas, en terminale S ?
Portrait

Quel(s) métier(s) pour Thomas, en terminale S ?

Envoyer cet article à un ami
Thomas est passionné d'histoire antique. // © Gilles Tondini
Thomas est passionné d'histoire antique. // © Gilles Tondini

Thomas, en terminale S, créatif et méthodique, aime le concret et la technique. Les spécialistes des Services Orientation de l’Etudiant se sont penchés sur son cas.

Son parcours scolaire

S’il a longtemps hésité entre les séries ES (économique et social) et S (scientifique) du bac, Thomas a finalement choisi la voie scientifique avec l’option histoire. L’an dernier, sa moyenne générale a oscillé entre 10 et 12/20, portée par ses bons résultats en physique-chimie et en SVT (sciences de la vie et de la Terre), et en anglais. Passionné d’histoire, surtout antique, Thomas fait également du latin. S’il a eu 7 à l’écrit de français (sur la poésie), comme il s’y attendait, il s’en est bien sorti à l’oral avec 12/20, mais il n’a pas atteint la moyenne en histoire avec une note de 9/20. Les TPE (travaux pratiques encadrés) sur la photographie lui ont permis de gagner des points avec un 13/20. Thomas aime la physique, surtout technique et concrète comme l’optique, la chimie plus encore, et le programme de SVT.

Sa personnalité

Avant tout, Thomas a un penchant pour ce qui est manuel et technique. Il a besoin d’obtenir des résultats concrets. Ainsi, il aime fabriquer des objets, réparer un ordinateur avec un copain, manipuler des outils. Construire une étagère ou faire de la plomberie ne l’intéressent pas. En revanche, il élabore des maquettes, peint des petits personnages. Un autre loisir l’amuse également : couper du bois, à l’occasion de séjours de scoutisme. Il prend plaisir à cuisiner. Son côté pragmatique et son goût de la réalisation concrète se combinent avec le plaisir de l’imagination, le fait d’inventer. Curieux, il a le goût d’apprendre, de chercher sur les sujets qui l’intéressent. Organisé, Thomas est ponctuel et aime avoir un cadre, savoir ce que l’on attend de lui.

Sa vie, ses hobbies

Thomas pratique le tennis en club depuis une dizaine d’années et apprécie les parties de foot ou de rugby entre amis. Il a maintenant quatre ans de guitare derrière lui et invite avec plaisir des copains pour faire de la musique.
Les jeux vidéo sont l’un de ses hobbies, qu’il pratique aussi bien en réseau que sur console. S’il n’a pas droit à l’ordinateur à la maison, il en profite chez les copains et s’intéresse à l’informatique. Après huit années de scoutisme, il est désormais intendant, fait des camps tous les étés et apprécie ce type de vacances. À la maison, Thomas passe volontiers son temps libre entre sa guitare, la télévision, les jeux vidéo, mais il aime également la lecture de livres policiers, de livres d’aventure, de fantasy ou d’action…

Ses questions, ses idées

L’idée de travailler plus tard dans le domaine de l’animation 3D et de l’image de synthèse attire plutôt Thomas. Il a également pensé à un autre métier, celui de testeur de jeu vidéo.

Les métiers du multimédia et de la création numérique

Intéressé par la technique, l’informatique, plutôt créatif, passionné de jeux vidéo… Thomas a en effet quelques atouts pour les métiers du multimédia et de la création numérique. L’Internet, le jeu vidéo et les serious games, le cinéma et l’audiovisuel sont autant de domaines dans lesquels on retrouve ces métiers. Au croisement de la technique et de la création, l’infographie et le cinéma d’animation 3D correspondent bien aux attentes de Thomas. Il apprendra à maîtriser des logiciels comme Maya, et son intérêt pour la physique l’aidera à comprendre les notions de gravité et de masse, indispensables par exemple à la création de personnages… Dans ce domaine, l’aisance du jeune homme en anglais sera également un atout.

Des filières qui peuvent l’intéresser

- Le DUT SRC (service et réseaux de communication) 
- L’IIM (Institut de l’Internet et du multimédia)
- Epitech, école spécialisée dans l’innovation et l’expertise informatique
- Supinfocom, école réputée dans la création numérique
- Le DMA (diplôme des métiers d’art) cinéma d’animation
- La licence parcours études visuelles, multimédia et arts numériques de l’université Marne-la-Vallée
- LISAA (L’Institut supérieur des arts appliqués), pour sa filière numérique en animation 2D-3D et jeux vidéo
- Les Gobelins-l’école de l’image
- L’Isart Digital, école du jeu vidéo, du film d’animation 3D et des effets spéciaux
- L’IMAC (Image multimédia audiovisuel et communication), une formation d’ingénieur de l’université Marne-la-Vallée qui associe les domaines artistiques et scientifiques autour de l’image
- L’EMCA (École des métiers du cinéma d’animation) à Angoulême, formation en trois ans à l’animation 2D-3D.

Les métiers de l'ingénierie d'innovation

La piste des sciences de l’ingénieur mérite vraiment l’attention de Thomas, qui aime fabriquer, manipuler, construire… Innovation et réalisation sont au cœur des métiers techniques de l’ingénierie. Le goût de Thomas pour la physique et la chimie, comme l’intérêt qu’il porte aux SVT, sont de bons indicateurs, combinés à son esprit technique et son goût de la réalisation. Les innovations technologiques sont au cœur des techniques de l’ingénieur : nanotechnologies, écoconstruction et écoconception, nouvelles énergies, biotechnologies, design sensoriel, robotique, technologies de l’information…

Des filières qui peuvent l’intéresser

- Le BTS biotechnologies
- Le DEUST et la licence professionnelle de biotechnologies de l’université Paris-Sud Orsay
- Le DUT mesures physiques
- Le DUT génie biologique, option bio-informatique
- Le DUT génie chimique génie des procédés
- Les écoles d’ingénieurs postbac
- L’Institut d’optique de l’université Paris-Sud Orsay
- Les écoles d’ingénieurs orientées vers l’informatique et les NTIC (nouvelles technologies de l’information et de la communication)
- L’EME (École des métiers de l’environnement), du BTS à l’école d’ingénieurs.

Pour aller plus loin

Devenir ingénieur ?
Le site Internet du Comité d’études sur les formations d’ingénieurs, une mine d’infos pour cerner les métiers d’ingénieurs et choisir une formation.
Intéressé(e) par la création numérique ?
Découvrez les métiers et le secteur de l’animation sur le site du RECA (Réseau des écoles françaises de cinéma d’animation).

Faites votre bilan personnalisé et recueillez des conseils grâce à
Coaching Orientation by l'Etudiant