Quelles études sans le bac ?

Par Virginie Bertereau, publié le 16 Février 2010
1 min

Les candidats collés au bac – 15 % environ chaque année – doivent réagir vite pour préparer leur redoublement ou leur poursuite d’études. Mais où et comment ?

Après un échec à l’examen du bac, redoubler reste toujours la solution à envisager en priorité. En effet, environ 75 % des redoublants obtiennent finalement leur bac.

La solution la plus simple consiste à redoubler dans le même lycée en adressant une lettre au proviseur dès l’annonce des résultats. En principe, celui-ci accueille de nouveau l’élève. Lorsque c’est une matière affectée d’un gros coefficient qui a provoqué l’échec, il est également possible de changer de spécialité, voire de série de bac. Là encore, la demande doit être formulée auprès du proviseur et des professeurs.

Si le lycéen souhaite changer d’établissement, il doit se tourner rapidement vers le rectorat qui lui proposera une nouvelle affectation en tenant compte de ses résultats, de son lieu de résidence, de sa filière et de ses options dans la limite des places disponibles. Autre solution : le privé. Mais gare aux frais de scolarité !
 

Articles les plus lus

A la Une terminale

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !