Docteur L., dermatologue

publié le 13 Février 2007
2 min

Ils sont kiné, opticien, infirmier, médecin, pharmacien… et ils vous expliquent en quoi consiste leur métier, les qualités indispensables pour l’exercer et vous donne quelques conseils si vous voulez les imiter.

DermatologueSon métier

 

« Tous les matins, je consulte mon carnet de rendez-vous, je sors les dossiers des patients, qui couvrent toutes les tranches d’âge, du bébé à la personne âgée ! Les pathologies sont très variées : cela va des maladies bénignes (verrues, eczémas) aux maladies générales – les signes cutanés peuvent aussi révéler des pathologies générales. Outre l’aspect déduction – trouver LA solution à partir du questionnement du patient –, l’intérêt du métier de médecin repose beaucoup sur les rapports humains. J’aime prendre le temps d’expliquer à mes patients leur pathologie et le traitement que je leur prescris. Pour des pathologies inflammatoires chroniques, du type eczéma, il y a une éducation complète à faire, des nouvelles habitudes de vie à donner. »

Les qualités indispensables


« Comme tout médecin, je dois expliquer, être à l’écoute du malade et posséder des notions de psychologie, car beaucoup de dermatoses [affections de la peau, NDLR] sont dues au stress. »

Son conseil

 

« En première année, on ne se rend pas compte de la difficulté du métier, de ce que c’est que de soigner des accidentés de la route, par exemple. Faire des stages en hôpital avant de s’inscrire en médecine est donc particulièrement pertinent, parce que cela permet de voir comment on réagit, de vérifier que l’on est effectivement fait pour ce métier. Bien sûr, après l’internat, le métier est très différent selon que l’on exerce en hôpital ou en libéral. En cabinet, les cas sont moins douloureux, on établit des relations durables avec ses patients, mais je regrette parfois l’esprit d’équipe qui règne à l’hôpital, les échanges de conseils avec d’autres dermatologues. »


Accéder à la fiche métier : Dermatologue