Ils sont militaires au sein de l’armée de Terre, mais exercent des métiers civils

Par L'Etudiant Fab, publié le 26 Janvier 2022
5 min

Se construire à travers l’effort et l’apprentissage d’un métier : c’est dans ce but que, tous les ans, des milliers de jeunes s’engagent comme militaires et se distinguent dans les forces armées. Il est ainsi possible d’allier domaine d’activité stimulant et défense de la nation.

L’armée de Terre : un objectif commun pour une multitude de métiers

Le militaire est un professionnel et, en cela, il peut exercer plusieurs fonctions, y compris certaines d’entre elles traditionnellement réservées au personnel civil.

Derrière l’image du militaire se cachent en effet de nombreux métiers que l’on peut retrouver dans différents secteurs d’activité. Le rôle opérationnel des forces armées implique ainsi une part de fonctions de support qui ne participent pas directement aux conflits mais en assurent le déroulement dans des conditions optimales.

Agent de restauration

L’estomac est un champ de bataille à part entière, une première victoire qu’il faut remporter à tout prix pour assurer le succès des autres. C’est cette mission que le personnel de restauration de l’armée de Terre assure au quotidien. C’est de cette tâche, avec les moyens et les contraintes du terrain, que les équipes de restauration de l’armée de Terre doivent s’acquitter.

Technicien électricité et eau

Avoir conscience de l’importance d’une alimentation constante en eau et électricité au quotidien laisse imaginer le caractère vital que ces ressources prennent quand des vies sont en jeu. Le technicien s’assure de la disponibilité de celles-ci, une fonction de support essentielle au bon fonctionnement logistique et opérationnel des armées.

Chef de chantier BTP

En tant que sous-officier chef de chantier BTP, il est de la responsabilité du poste d’assurer la construction et l’entretien des infrastructures sur le terrain des opérations extérieures. Permettre au personnel de terrain de se déplacer grâce à des voies praticables, lui offrir un lieu de repos sécurisé et s’assurer du maintien de ces ouvrages, ce sont là des responsabilités qui définissent les paramètres de l’action de l’armée de Terre.

Officier linguiste

Grâce à un bagage solide en pratique de langues étrangères, le linguiste est présent sur le terrain au quotidien, en France et à l’étranger, pour surveiller et prévenir des menaces extérieures.

Spécialiste Cybersécurité

Veiller à la sécurisation et au bon fonctionnement des systèmes d’information de l’armée de Terre est l’un des postes d’évolutions techniques les plus avancés de l’armée de Terre. Ce professionnel, formé à la guerre numérique, est capable de s’adapter aux menaces visibles comme invisibles, mettant ainsi à profit ses capacités d’analyse, de réaction et de vigilance.

S’engager dans l’armée de Terre, c’est exercer un métier passion

L’armée de Terre offre à toutes et tous la découverte et l’accès à une expertise.

Une centaine de spécialités et expertises y est représentée afin d’assurer la mission de défense des intérêts de la France à l’étranger, comme du secours des populations en cas de sinistre.

Le service de la France à l’étranger implique ainsi une chaîne logistique, informationnelle, humaine, dont chaque élément est une part indissociable d’un ensemble. En tant que soldat de l’armée de Terre, il s’agit de faire partie d’un collectif à la mission commune, aux valeurs et au sens de l’honneur partagés.

Chacun de ces maillons est composé d’engagés aux compétences et parcours divers. Avec ou sans le baccalauréat, l’armée de Terre forme et oriente ses nouvelles recrues vers des spécialités variées, en prenant en compte les sensibilités et le projet professionnel des engagés. En tant que bachelier, chaque année d’études supérieures donne au candidat la possibilité de prétendre à un certain niveau hiérarchique à son entrée dans l’armée. C’est ainsi que se structure le parcours externe d’entrée dans l’armée de Terre. En interne, l’armée de Terre s’illustre par son sens du mérite, en composant la moitié de son corps de sous-officiers par d’anciens soldats du rang.

En plus de ce fort caractère d’appartenance, rejoindre l’armée de Terre, c’est aussi se laisser l’opportunité d’évoluer en son sein, de grandir, tant dans ses compétences que dans son éthique de travail. Il s’agit d’une expérience humaine propre à construire l’individu selon des valeurs d’effort, de cohésion d’équipe et de volontarisme.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur Sengager.fr.

Articles les plus lus

A la Une Métiers

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !