1. Métiers
  2. Les métiers qui font rêver filles et garçons ont peu changé en 20 ans
En bref

Les métiers qui font rêver filles et garçons ont peu changé en 20 ans

Envoyer cet article à un ami
En vingt ans, les métiers rêvés des jeunes sont restés pratiquement les mêmes. // © Pixel-Shot / Adobe Stock
En vingt ans, les métiers rêvés des jeunes sont restés pratiquement les mêmes. // © Pixel-Shot / Adobe Stock

INFOGRAPHIE. Médecin, enseignant, ingénieur ou manager... Les 10 métiers que rêvent d'exercer filles et garçons à l'adolescence n’ont guère changé en 20 ans.

L’enquête PISA de l’OCDE sur le niveau scolaire des jeunes n’avait pas livré tous ses secrets ! Publiée le 3 décembre 2019, elle a été remise sur le devant de la scène lors du forum économique annuel de Davos ce mois de janvier. Le rapport PISA comporte en effet aussi une enquête sur les aspirations professionnelles des jeunes de 15 ans dans les 41 pays concernés par l'étude.

Un comparatif est même établi entre deux générations : quels métiers envisageaient les jeunes qui avaient 15 ans en l’an 2000, quels métiers envisagent ceux qui ont eu 15 ans en 2018 ? L'enquête apporte une double surprise. Primo, les métiers envisagés n’ont pas fondamentalement changé en 18 ans ; deuxio, ces métiers ne sont pas "jeunes" pour la plupart.

Médecin ou prof pour les filles, manager ou ingénieur pour les garçons

Soigner ou éduquer ! D'une génération à l'autre, les filles se montrent d'une grande constance dans leurs aspirations professionnelles. Comme en 2000, les filles rêvent toujours de devenir en priorité médecin (11% d’entre elles en 2000, 15,6% en 2018) ou enseignant (11% en 2000, 9,4% en 2018).

Les garçons sont un tout petit peu plus versatiles. En 2000, ils s’imaginaient d’abord managers/chefs d’entreprise (6,8% d’entre eux) ou ingénieur dans l'informatique ou les télécoms (6,1%). En 2018, les garçons envisagent toujours de devenir managers/chefs d’entreprise (6,7%), mais c'est avant tout le métier d’ingénieur (7,7%) qui les fait vibrer. Le job d'ingénieur dans l'informatique ou les télécoms reste cependant bien côté, à la 4e place (5,5% des garçons en 2018), alors qu'il n'est absolument pas dans l'horizon professionnel des jeunes filles d'hier comme d'aujourd'hui.

Des métiers classiques qui traversent le temps

Surprenant, malgré l’arrivée des réseaux sociaux dans la vie quotidienne ou l’accélération technologique, les métiers envisagés par les jeunes de 15 ans des 41 pays de l’OCDE ne sont pas des métiers jeunes. "Les professions classiques du 20e siècle, voire du 19e, comme médecin, enseignant, vétérinaire, chef d’entreprise, ingénieur ou policier, continuent de nourrir les rêves des jeunes comme elles le faisaient il y a encore 20 ans", constatent les auteurs du rapport PISA de l’OCDE.

Lire aussi : Les 10 métiers du web les plus demandés en 2020… selon LinkedIn

Des métiers ont toutefois moins la côte et ne figurent plus dans le top 10 des métiers qui font rêver les filles : coiffeuse (10e métier envisagé en 2000), secrétaire (9e en 2000) et même journaliste (8e métier qui les faisait rêver en 2000) ont ainsi disparu aujourd'hui des rêves professionnels des jeunes filles. Ont fait leur apparition par contre en 2018 les métiers de designer ou d'architecte.

Côté garçons par contre, les 10 métiers envisagés sont strictement les mêmes aujourd'hui qu'en l'an 2000 ! Seule la hiérarchie change : le métier de médecin classé 4e en 2000 est classé 3e en 2018, celui d'officier de police classé 10e en 2000 grimpe à la 7e place au détriment du métier d'avocat (classé 7e en 2000). Mais filles ou garçons les représentations des métiers restent toujours aussi "genrées" dans la tête des adolescents d'hier et d'aujourd'hui !