Cinéma, séries... les studios d'animation recrutent à fond !

Par Etienne Gless, publié le 23 Juin 2022

Netflix, Disney+, Amazon Prime, Apple TV+… L’essor des plateformes a dopé le besoin de contenus de divertissement. Films et séries d’animation ont la cote et la France possède une expertise reconnue dans le monde entier. Reportage au Festival du cinéma d'animation d'Annecy où les studios repèrent les jeunes talents.

Le film d’animation a son festival annuel à Annecy, le FIFA, créé en 1960. A l’instar du Festival de Cannes, il sélectionne et récompense des œuvres. Primés au palmarès cette année, les films Le Petit Nicolas : qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ?, décroche le Cristal du long métrage d'animation et Interdit aux chiens et aux Italiens le prix du jury.

A l'occasion de l'événement, le Festival du film d'animation d'Annecy organise son marché international du film, qui se tenait cette année du 13 au 18 juin. Les représentants de différentes plateformes – comme Disney+, Netflix ou Amazon Prime – sont venues repérer les jeunes talents étudiants ou fraichement diplômés.

Se faire connaitre des professionnels de l'animation

Pour beaucoup d’équipes d'étudiants et de jeunes professionnels, le festival est également le lieu pour présenter leurs films de fin de diplôme. Il s'agit de se faire connaitre puis de se faire recruter auprès des studios de production américains qui viennent repérer les jeunes talents français et européens.

Mais les studios de production français sont aussi présents : ils ont fleuri en France depuis une quinzaine d’années et pas seulement en région parisienne (Marseille, Hauts-de-France, Bretagne etc.).

Lire aussi

Pénurie dans les métiers de l'animation 2D et 3D

"Actuellement dans le secteur de l'animation on a une demande extrêmement forte. On a besoin de former et de recruter massivement pour alimenter les studios en techniciens et artistes", observe Sébastien Onomo, producteur et président de Special touch studios, installé à Marseille. "Cela est dû au boom des plateformes SVOD (service de video à la demande, ndlr) type Netflix, Disney+, Amazon, Apple TV+…". Les confinements liés à la crise du Covid-19 ont encore renforcé la consommation à domicile de films et séries.

Une récente étude du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) pointe un déficit de professionnels en France sur des métiers comme animateur 2D ou animateur 3D, chargés de donner vie aux personnages.

Lire aussi

Guerre des talents dans l'animation pour répondre aux besoins de contenus

Cette pénurie s’explique à la fois par la croissance des besoins des studios français poussée par les commandes des plateformes ainsi que par le départ des jeunes talents pour les studios internationaux, principalement au Royaume-Uni, au Canada, aux Etats-Unis et dans les pays nordiques.

Les projets des grands studios sont souvent plus ambitieux financièrement et plus variés artistiquement quand la production française reste concentrée sur des séries animées pour enfants et adolescents.

Lire aussi

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une métiers qui recrutent

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !