Postuler dans les métiers de l’Internet : apprendre à se promouvoir soi-même

Par Jean-Michel Oullion, publié le 21 Mai 2007
5 min

Sachez profiter des nombreuses occasions qui se présentent pour faire parler de vous. Tentez votre chance, vous n’avez rien à perdre, comme l’affirme Jean-Michel Oullion dans Les métiers d’Internet, publié aux éditions l’Etudiant, dont voici quelques extraits.

Si les techniques d'auto-promotion nécessitent moins d'initiative de votre part qu'une approche directe de votre futur employeur, elles ne se réalisent pas toutes seules et réclament que vous leur consacriez du temps.


Publier son CV en ligne
  

Si vous postulez pour un poste dans le milieu d'Internet, vous devez être présent en permanence sur la Toile. Car le recrutement s'effectue pour l'essentiel en ligne et des chasseurs de têtes arpentent sans cesse les arcanes du réseau pour identifier des profils qui pourraient être le vôtre. Vous avez donc tout intérêt à développer votre CV détaillé en ligne et à renvoyer vos interlocuteurs vers cette version. Par courrier ou par e-mail, vous vous contenterez de n'adresser qu'une version allégée de votre CV, accompagnée d'une brève lettre de motivation.

Publier son CV sur Internet, par exemple sur le site doyoubuzz.com, ne s'improvise pas. N'oubliez jamais qu'il est potentiellement visible par n'importe qui. Quelques précautions s'imposent donc. Ne donnez pas d'informations personnelles trop précises (adresse, numéro de téléphone) mais prévoyez un lien mail très visible pour que vos interlocuteurs puissent vous contacter facilement.


Photo et référencement
  

La mise en ligne d'une photo relève du choix personnel. Vous pouvez ne pas en mettre, mais proposer aux recruteurs de leur envoyer par mail un CV avec photo. En revanche, proposez systématiquement le téléchargement de votre CV en deux formats : Word et PDF. Et pourquoi ne pas placer également en téléchargement une étude, un mémoire, un article dont vous êtes l'auteur ?

Un dernier point : ne négligez pas le référencement de votre CV. Insérez des mots-clés dans vos pages et titres afin d'être repéré par les principaux moteurs de recherche, Google en tête.


Créer un blog
  

Publier son CV est indispensable, mais vous pouvez y ajouter une activité plus valorisante : l'animation d'un blog. Sentez-vous libre d'écrire comme bon vous semble, mais pensez à vos futurs lecteurs. Veillez à respecter les règles habituelles d'orthographe et de syntaxe. Évitez les polémiques et les critiques virulentes, qui pourraient donner de vous une image défavorable.

Parlez de votre parcours, de vos rencontres (pas amoureuses !), de l'évolution de votre métier et de vos ambitions. Donnez des liens vers des sites ou des articles liés à votre domaine d'expertise. Si possible, tissez un réseau de bloggeurs sur le même sujet et attirez l'attention de cabinets de recrutement qui s'intéressent de très près aux blogs (Talent People ou Altaïde, par exemple). Pour créer gratuitement votre blog : www.wordpress.fr ; www.over-blog.com ; www.blogger.com ; www.hautetfort.com.


Fréquenter les salons
  

Les salons sont des passages obligés pour rencontrer les acteurs de l'Internet, peut-être votre prochain boss ! Mais attention, visez en priorité les salons professionnels qui n'accueillent, comme leur nom l'indique, que des professionnels du secteur. Avantage : pas d'intermédiaire, vous pouvez croiser directement les producteurs, chefs de projet, responsables commerciaux, etc. Inconvénient : il est souvent difficile de participer à ces événements (sélection, droit d'entrée prohibitif, etc.).


Participer à des concours
  

Les professionnels du multimédia, toujours à la recherche de nouvelles idées et de talents, sont très friands de compétitions qui mettent en avant les meilleurs créateurs d'aujourd'hui, qui feront l'Internet de demain.

La fondation Jean-Luc Lagardère offre une bourse du jeune créateur numérique et permet à un créateur multimédia âgé de 18 à 30 ans de financer tout ou partie de son projet. D'un montant s'élevant à 25.000 € en 2013, elle récompense un projet numérique original adapté à une diffusion sur Internet : reportage, très court-métrage, écriture Web, création d'un site Web ou création d'images numériques fixes ou animées.

La SCAM (Société civile des auteurs multimédias) attribue huit bourses d'aide à l'écriture et au développement, d'un montant pouvant aller jusqu'à 6.000 €, à des auteurs de projets d'art numérique. Elles sont destinées à "encourager des auteurs ayant des projets singuliers".

Les Open du Web sont un « concours-événement » destiné à révéler les talents du Web. Plusieurs centaines de passionnés s’affrontent durant des épreuves dans un cadre ludique et électrique pour démontrer leur savoir-faire dans plusieurs métiers du Web : le développement, l’intégration, l’administration système, le webdesign, le community management et le référencement. Un jury composé professionnels corrige les épreuves en temps réel et décerne des prix ainsi que l'attestation Open du Web. Celle-ci sert en quelque sorte de passeport aux yeux des recruteurs venus présenter leurs offres d’emploi sur la manifestation. La quatrième édition a eu lieu à Paris en octobre 2013.

Articles les plus lus

A la Une métiers qui recrutent

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !