1. Métiers
  2. Les metiers qui recrutent
  3. Commerce et distribution - Parmi les plus gros recruteurs en 2008 !
Boîte à outils

Commerce et distribution - Parmi les plus gros recruteurs en 2008 !

Envoyer cet article à un ami

Réel vivier d’emplois, le commerce et la distribution offrent des opportunités à tous les niveaux de qualification. Le commerce emploie au total plus de 3 millions de personnes. La grande distribution se porte bien. En 10 ans, ses effectifs ont progressé de 70 %. Elle compte aujourd’hui plus de 610 000 salariés en France. Le développement à l’international, le succès du commerce spécialisé et l’envolée du commerce en ligne favorisent notamment cette croissance. La vitalité de la grande distribution alimentaire, qui représente, à elle seule, 25 000 à 35 000 nouveaux emplois par an, est incontestable, et ce rythme pourrait encore croître à l’avenir. Son dynamisme se caractérise aussi par une population jeune : 63 % des effectifs ont moins de 35 ans. Les enseignes privilégient la promotion interne et les perspectives d'évolution sont réelles.

Perspectives 2008

 
Le volume d’offres reste parmi les plus importants sur le marché de l’emploi. Ainsi, le groupe Carrefour (l’un des onze premiers employeurs privés au monde) est en tête des entreprises qui recrutent avec 15 000 embauches annoncées en 2008, dont 9000 en hypermarchés. Auchan trône également parmi les 10 premiers recruteurs en France avec 5500 embauches prévues dont 2200 en Ile-de-France. Casino prévoit environ 1000 embauches en 2008. Le hard discounter Lidl prévoit 1100 recrutements. Du côté de la distribution spécialisée, l’enseigne Leroy Merlin (bricolage) annonce 2500 CDI à pourvoir en 2008, Conforama (groupe PPR) prévoit 2250 recrutements pour 2008, Castorama en annonce 2150, Décathlon table sur 600 et Alinéa en annonce 300. Hôtes et hôtesses de caisse, boulangers, équipiers de ventes, employés commerciaux, vendeurs, managers de rayons, assistants merchandisers, responsable qualité…, les besoins des enseignes concernent des métiers variés et à tous les niveaux. Les candidats font sérieusement défaut pour certains postes, notamment les métiers de bouche, qui attirent peu les jeunes. Les métiers de la distribution en général souffrent d’une image peu attractive. Un secteur qui offre pourtant de belles opportunités de carrières.

B to B


Autre grand secteur encore assez méconnu, celui du commerce B to B, c’est-à-dire d’entreprises à entreprises. Pour le mettre en avant, la Confédération française du commerce interentreprises (CGI) a d’ailleurs développé un kit pédagogique dans le cadre de l’option "Découverte professionnelle" proposée en classe de Troisième. Elle communique également auprès des futurs diplômés du supérieur. Le B to B concerne tous les niveaux de formation, jusqu’à Bac +5. Ainsi Konica Minolta Business Solutions France recrute au niveau Bac +2 minimum. L’entreprise compte 1050 collaborateurs en France (unités commerciales). Sur ce marché des produits high tech et de solutions associées, le conseil est omniprésent dans la relation commerciale. Mieux vaut donc s’y connaître. Konica Minolta Business Solutions France projette 160 postes à pourvoir en 2008, essentiellement des commerciaux.

Formations : bac+2/3 à l'honneur


Les jeunes diplômés de niveau bac + 2 restent les cibles favorites des recruteurs de la distribution…Citons notamment le DUT Techniques de commercialisation et les BTS Management des unités commerciales (MUC), négociation et relation client (NRC), commerce international et technico-commercial. Universités et écoles proposent également de formations professionnalisées dans le secteur : licences professionnelles, IUP (instituts universitaires professionnalisés), masters professionnels.

L’alternance est particulièrement adaptée à ce secteur. Ainsi, NEGOCIA, école de la CCIP, en partenariat avec Carrefour, forme une vingtaine de jeunes au métier de Manager des Ventes chaque année : une formation en apprentissage d’une durée de 13 mois accessible après un bac+2. A l’issue de leur période d’apprentissage, les jeunes deviennent stagiaires cadres chez Carrefour.

Bac+3. Autre diplôme mis en place par les professionnels du secteur en partenariat avec des universités : la licence professionnelle Distech. Accessible après un bac+2, elle est dispensée à Nancy, Paris, Brest, Lyon, Nice, Limoges, Toulouse, Lille, Montpellier, Aix-en-Provence, Sénart, Strasbourg, Grenoble, Angers et Bordeaux. Cette formation en alternance (gratuite et rémunérée) est née de l'ambition des grands distributeurs d'offrir à de jeunes diplômés bac+2 une formation au métier de Manager de Rayon, dont les responsabilités élargies - telles que la gestion, l'animation et la vente - en font l'une des fonctions clés du monde de la distribution. Treize enseignes sont désormais partenaires de cette formation, Monoprix et Kiabi ayant rejoint Auchan, Carrefour, Casino Supermarchés, Atac SuperMarché, Boulanger, Champion, Conforama, Electro Depot, Géant Casino, Supermarchés Match et Simply market.

Pour aller plus loin : Métiers d’avenir : les professions qui résistent / Métiers d’avenir : les professions qui se transforment / Métiers d’avenir : les professions qui émergent