1. Métiers
  2. Les metiers qui recrutent
  3. Community manager : un fédérateur de communauté d’internautes
  4. Community manager : un métier ouvert à tous
Boîte à outils

Community manager : un métier ouvert à tous

Envoyer cet article à un ami

Compte tenu de la jeunesse du métier de community manager, il n’existe pratiquement pas de formation dédiée, hormis une licence pro à Nantes et les formations des nouvelles écoles des métiers du Web. Comment, dans ces conditions, devenir animateur de communautés ? La réponse de Jean-Michel Oullion, auteur du guide Les métiers d’Internet, publié aux éditions l’Etudiant. Extraits.

Pour travailler comme community manager, aucune formation initiale n'est requise, si ce n'est un goût prononcé pour la psychologie, les relations humaines et les discussions à bâtons rompus... avec une passion évidente pour les techniques de communication en ligne et les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.).

Avec le temps, les entreprises évalueront les candidats au regard de leur expérience en ligne, de leur expression écrite et de leur culture générale. Il est impératif de mettre en avant son expérience dans les médias sociaux.


Parcours de community manager
  

"J'ai une maîtrise en langues étrangères appliquées et l'équivalent d'un BTS tourisme, explique Aurélie Gastineau, rien à voir avec le community management, si ce n'est l'ouverture aux autres et à des cultures différentes."

Aurélie revient sur ses débuts sur la Toile : "Au départ, le Net était un simple loisir et un moyen de rencontrer des gens. J'ai commencé par participer à des Chat Rooms sur Caramail, nous discutions entre étudiants du même campus à Nantes et organisions fréquemment des rencontres sous forme d'apéros en fin de semaine. Puis tout en travaillant pour une association, j'ai eu un déclic en rencontrant le projet Peuplade, un site destiné à mettre en relation les habitants d'un même quartier et à favoriser l'échange de services."

Petit à petit, ce qui était un loisir est devenu son métier ! "J'ai commencé par organiser des petits rendez-vous, raconte Aurélie. Puis, je me suis impliquée de plus en plus jusqu'à devenir animatrice de la communauté. C'est là que j'ai compris que je voulais en faire mon métier."


Community manager : un métier d'avenir
  

Selon Aurélie, le community management est un métier d'avenir : "Il y aura quantité d'opportunités à saisir, notamment auprès des PME qui découvrent l'intérêt des réseaux sociaux pour faire connaître leur activité et développer leur relation client. En interne, de plus en plus d'entreprises adoptent des formes de travail collaboratif et mettent en place des RSE (réseaux sociaux d'entreprise). Les meilleurs postes en community management ne sont pas forcément là où on les attend !"

Pour aller plus loin : Métier : un portrait-robot du community manager / Jeunes diplômés : community manager, un métier à follower de près / Décrocher un job de community manager / Le métier de community manager

Sommaire du dossier
Retour au dossier Animateur de communauté : un médiateur devant générer du trafic Le community manager, acteur de la promotion de la marque Community manager : un métier ouvert à tous