Distribution

publié le 21 Mai 2007
3 min

L’année 2007 devrait connaître une nouvelle progression du nombre de recrutements de jeunes diplômés. Les entreprises recrutent en effet pour remplacer les départs à la retraite, mais créent aussi des postes pour répondre au développement de leur activité. Vous arrivez donc sur un marché porteur !

Avec ses deux millions de salariés, la distribution reste en tête des métiers de la vente. Pour 2007, son activité devrait afficher une hausse de 2,9 %. Il s’agit d’un secteur en pleine croissance, qui participe activement à la création d’emplois. Les débouchés y sont donc nombreux, et ce, quel que soit votre profil.

65 % des recrutements s'y font au profit de fonctions marketing et commerciale, d’après l’APEC, . Ce qui n’empêche pas ce marché d’être très ouvert : il s’adresse aussi bien aux jeunes titulaires d’un bac + 2 qu’aux jeunes diplômés disposant d’un bac + 4/5, voire plus. D’ailleurs, pour cette dernière catégorie, c’est quasiment « l’embarras du choix ». Comme toutes les enseignes recrutent, les candidats sont de plus en plus courtisés et peuvent quasiment « faire leur marché ». Ils deviennent de plus en plus sélectifs, et réfléchissent mûrement avant d’accepter une offre : niveau de responsabilité, salaires, intérêt des postes, conditions de travail, perspectives d’évolution et de carrière… tous ces critères sont soigneusement pesés par les diplômés.

Des intitulés de postes plus valorisants. Devant les nouvelles exigences de leurs collaborateurs potentiels, les enseignes ont modifié leur politique de recwww.recrute.carrefour.frrutement, et même le vocabulaire employé pour qualifier les différents postes proposés. Exit l’appellation "chef de rayon", désormais on parle de "responsable de rayon" chez Go Sport ou encore chez Ikéa, de « responsable univers » chez Décathlon, de "manager de métier" chez Carrefour, ou encore de "manager de rayon" chez Cora. Pourquoi ? « Ces dénominations sont plus valorisantes et plus attractives », explique-t-on par exemple chez Ikéa. Et ça paie : en 2006, l’enseigne a recruté près de 3 000 personnes.

Faire carrière. Chez Auchan, on privilégie la progression. 25 % des cadres y ont débuté comme employé, et 99 % des membres de la direction ont d’abord été chef de rayon ou chef de caisse. Pour 2007, l’entreprise prévoit de recruter en France 650 managers de rayon (statut cadre), mais aussi des pharmaciens et des opticiens. Chez Carrefour, près de 5000 étudiants (tous niveaux et filières confondus) travaillent aujourd’hui au sein des magasins, avec les mêmes espoirs de carrière. Comme quoi, toute expérience (même en tant que stagiaire) est bonne à prendre dans ce secteur en pleine croissance.

Articles les plus lus

A la Une métiers qui recrutent

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !