1. Doit-on forcément être un hardcore gamer pour travailler dans les jeux vidéo ?
Boîte à outils

Doit-on forcément être un hardcore gamer pour travailler dans les jeux vidéo ?

Envoyer cet article à un ami

Pour nombre de candidats soucieux de débuter dans le secteur des jeux vidéo, ce modèle inquiète : faut-il forcément être un joueur intensif pour pouvoir prétendre faire carrière dans les jeux vidéo ? La réponse de Jean-Michel Oullion, auteur du guide Les métiers des jeux vidéo et de l’animation, publié aux éditions L’Etudiant, dont voici quelques extraits.

Les métiers des jeux vidéos et de l'animationPour le grand public, celui qui se divertit avec les jeux vidéo est un joueur. Pour les initiés, c'est un gamer.


Un hardcore gamer n'est pas un pro gamer
 

Le hardcore gamer, qu'il ne faut pas confondre avec le pro gamer (qui joue de manière professionnelle pour gagner de l'argent), est un inconditionnel du jeu vidéo qui, au-delà du simple plaisir de jouer, s'investit durablement pour satisfaire sa soif de compétition et de performance.

Amateur de difficultés en tout genre, le hardcore gamer privilégie les jeux de tir (FPS, First Person Shooter) ou de combat, les jeux de stratégie en temps réel et les jeux en réseau de type MMORPG (Massively Multiplayer Online Role Playing Game).

Pour travailler dans le secteur des jeux vidéo, il est important d'avoir une culture du jeu vidéo, ce qui n'implique pas forcément d'être un hardcore gamer.

Sommaire du dossier
Pas besoin d’être un joueur invétéré pour travailler dans les jeux vidéo Les métiers des jeux vidéo : est-ce vrai qu’on passe son temps à jouer dans un studio ?