1. Infographiste 3D ou comment marier fibre artistique et technicité
Boîte à outils

Infographiste 3D ou comment marier fibre artistique et technicité

Envoyer cet article à un ami

Le rôle du graphiste-illustrateur 3D est de mettre en image les idées visuelles des game designers. Il doit faire preuve de créativité tout en se conformant aux directives artistiques, comme le détaille Jean-Michel Oullion dans Les métiers des jeux vidéo et de l’animation, publié aux éditions L’Etudiant. Extraits.

Les métiers des jeux vidéos et de l'animationL'infographie est un mélange de technicité et de création. Aussi, la fibre artistique doit-elle vibrer en permanence. Pour chaque jeu vidéo, l'infographiste conçoit visuellement des personnages, des objets, des décors et leurs différentes ambiances en créant des modèles qui respectent les contraintes d'animation.

Pour Xavier le Dantec, formateur 3D à Supinfocom Arles, "il faut un minimum de sensibilité artistique, car l'objectif est de réaliser des images que d'autres prendront plaisir à regarder, mais il existe différentes spécialisations, dont certaines plus techniques, qui permettent à des gens qui ne sont pas de 'purs' artistes de s'épanouir".


La 3D, plus proche de la sculpture que du dessin
  

"Contrairement aux idées reçues, la 3D est beaucoup plus proche de la sculpture que du dessin", déclare Gilles Benois, directeur pédagogique du pôle 3D & Entertainment de Bellecour Écoles d'Art.

"Si le dessin permet de vérifier une certaine compréhension du monde dans ses trois dimensions, on cherche avant tout à développer la notion d'espace et de volume. 'Ce n'est pas l'œil qui voit : c'est le cerveau'. La clé est, avant toute chose, d'apprendre à observer. Le piège est de considérer l'outil 3D comme une fin en soi, alors que ce n'est qu'un outil dans un processus créatif plus complexe. La notion d''artiste' est quant à elle toute relative dans des métiers destinés à des processus industriels. Le terme 'créatif' est plus approprié."


Infographiste : l'union de la rigueur et de l'imagination
  

Fabrice Picou, infographiste 3D chez Ka-Ra, a suivi une formation d'infographiste 3D à Créajeux, après avoir fait un détour par un BTS informatique de gestion.

Ce jeune professionnel liste les qualités qui sont, à ses yeux, essentielles pour exercer la fonction d'infographiste 3D : "De la créativité, une grande ouverture d'esprit et énormément de rigueur et d'organisation. Il faut gagner du temps sur tout, les délais à respecter sont souvent très courts. Et puis de la patience et de la persévérance. Car il faut parfois retoucher ou carrément recommencer tout un travail."

"Pour aborder une carrière dans l'animation 3D, ajoute Xavier Le Dantec, il faut avoir un esprit curieux, ouvert et passionné... Ne pas être trop renfermé sur soi, avoir envie d'exprimer et de partager des émotions par les images. Il faut savoir travailler en équipe et accepter la critique."


Plusieurs profils chez les infographistes
  

Alain Puget, infographiste 3D et cofondateur d'Alkemi Games, explique volontiers que le talent ne suffit pas, "à moins d'en être bourré à l'extrême ! Mais la plupart du temps, il faut surtout beaucoup travailler."

"En fait, poursuit-il, il existe plusieurs profils d'infographistes : cela va du dessinateur de génie qui finalement ne connaît pas grand-chose à l'informatique, au graphiste un peu moins inspiré peut-être, mais qui va comprendre parfaitement toutes les contraintes techniques qu'impose le développement d'un jeu, qui va savoir comprendre et parler à un développeur, qui va même être capable de guider ce dernier dans la création d'outils. Entre ces deux extrêmes qu'on peut grossièrement qualifier de concept artist et de technical artist, vous avez toute une palette de profils avec une dose de talent pour tenir un crayon et un bagage technique à géométrie variable".

Sommaire du dossier
Retour au dossier Infographiste 3D ou comment marier fibre artistique et technicité Quelles compétences pour devenir infographiste 3D ? Infographiste 3D : les formations et les débouchés