Détecteur anti-sous-marin

publié le 21 Mai 2007
2 min


Mission


Le détecteur anti-sous-marin assure la mise en œuvre et la maintenance des installations de détection sous-marines et de traitement de l’information tactique sous-marine. A bord d’une frégate anti-sous-marine ou d’un sous-marin, il est l’oreille du bâtiment chargé de détecter et d’identifier les bâtiments de surface, ou les autres sous-marins. Intégré aux équipes de combat, il joue aussi un rôle de conseiller du commandement en matière de classification et de discrétion acoustique.
Il peut aussi se spécialiser en guerre des mines dans la détection des dangers immergés (mines, obstacles naturels…).

Emploi

Formé à l’électronique, spécialiste en lutte anti-sous-marine, il peut être affecté à bord d’un navire (frégate anti-sous-marine ou chasseur de mines) ou d’un sous-marin où il évolue au sein du « central opérations ». Il peut se spécialiser et devenir « oreille d’or » (analyste) ou spécialiste de la discrétion acoustique.

Profil

Capacité de concentration, rigueur et esprit d’analyse sont des qualités indispensables au détecteur anti-sous-marin. Ce métier demande d’avoir un esprit logique et une bonne capacité d’adaptation aux constantes évolutions des technologies de l’information et de la communication. Comme tout marin, il doit aimer et savoir travailler en équipage et disposer d’une bonne condition physique. Ce métier est accessible à différents niveaux d’emploi : comme matelot (niveau 3ème à Bac), comme officier marinier (niveau Bac à Bac+3), comme officier (niveau Bac+3 à Bac+5).

bouton-postuler

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une métiers qui recrutent

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !