1. Les métiers de l'informatique après une école spécialisée : devenir responsable production, développeur nouvelles technologies
Boîte à outils

Les métiers de l'informatique après une école spécialisée : devenir responsable production, développeur nouvelles technologies

Envoyer cet article à un ami

Dans le paysage des écoles préparant aux métiers de l'informatique, on recense une vingtaine d'écoles spécialisées, qui proposent un cursus en quatre ans après le bac, sans vous mener au diplôme d'ingénieur – même si désormais une partie de ces écoles propose une année supplémentaire pour atteindre le niveau bac+5. Ces formations offrent de nombreux débouchés.


Responsable production

Accessible à partir d'un bac+4, le responsable production organise les ressources humaines et techniques, et planifie l'ensemble de la production informatique. Ainsi, il met en place les tableaux de bord de gestion, négocie avec les fournisseurs et manage les équipes. Ses connaissances sont multiples allant de compétences fonctionnelles du système d'information à des notions juridiques. Il doit envisager beaucoup de déplacements chez les clients.


Développeur nouvelles technologies

Une compétence essentielle pour le développeur nouvelles technologies (formations en quatre ans dans plusieurs écoles), c'est la maîtrise du code en particulier du langage JAVA J2EE. Très recherché, le développeur a pour mission de développer une application logicielle à partir d'un cahier des charges.

Il participe à la phase de conception en analysant les besoins des clients et en réalise le développement correspondant. D'ailleurs, "c'est un métier qui mérite d'être revalorisé, car coder, c'est comme peindre, chacun a sa palette, chacun a sa manière de coder", note Éric Lerouge, délégué général Métiers au Syntec Numérique.

Maxime, 29 ans, ex-élève de l'Epita, aujourdhui consultant à son compte
Avant de rentrer à l'Epita, Maxime, 29 ans, souhaitait être médecin informaticien. Après deux années de médecine où il obtient la spécialité dentaire, il abandonne son projet et renoue avec sa première passion : l'informatique. C'est aussi par passion qu'il choisit l'Epita : "C'est un secteur dans lequel on travaille parce qu'on aime l'informatique. Dans cette école, le corps enseignant est passionné, c'était essentiel pour moi", explique-t-il.
Dès la sortie de l'école et de sa formation en génie logiciel, il est embauché, après un stage de fin d'études, par le cabinet de conseil en SI (système d'information) Solucom en tant que consultant. Dès l'embauche, le jeune diplômé travaille pour le compte de la SNCF, de la Poste, d'EDF et d'Amadeus notamment. En moins de 5 ans, Maxime devient consultant senior. Aujourd'hui, il cumule deux activités : celle de consultant SI à son compte "dont le revenu est supérieur à celui de chez Solucom", tout en lançant sa propre entreprise d'essayage de vêtements en ligne pour le compte des marques.  

Sommaire du dossier
Retour au dossier Les métiers de l'informatique avec le bac : devenir technicien en maintenance informatique Les métiers de l'informatique à bac+2/3 : devenir analyste programmeur, administrateur réseau, superviseur hotline Les métiers de l'informatique après une école spécialisée : devenir responsable production, développeur nouvelles technologies Les métiers de l'informatique après une école d’ingénieurs : devenir chef de projet test, architecte technique, webdesigner Les métiers de l'informatique après une école de commerce : devenir consultant maîtrise d'ouvrage, responsable partenariats Les métiers de l'informatique : ce que recherchent les recruteurs