1. L’industrie du jeu vidéo en France : un tissu de PME dynamiques
Boîte à outils

L’industrie du jeu vidéo en France : un tissu de PME dynamiques

Envoyer cet article à un ami

Le secteur des jeux vidéo comprend principalement des petites et moyennes entreprises. En France, elles se concentrent surtout en Île-de-France et en Rhône-Alpes. Petit tour des régions où les offres d’emploi sont les plus nombreuses avec Jean-Michel Oullion, auteur du guide Les métiers des jeux vidéo et de l’animation, publié aux éditions L’Etudiant (extraits).

Les métiers des jeux vidéos et de l'animationL'annuaire de l'Agence française du jeu vidéo recense en 2012 près de 300 entreprises (éditeurs et studios) implantées en France, le double si l'on tient compte des prestataires et des distributeurs.


Des entreprises jeunes
 

Ces entreprises sont, pour un tiers d'entre elles, de création récente (moins de deux ans d'ancienneté en 2012). Elles sont également de taille modeste : 48 % des sociétés emploient moins de 10 salariés permanents à temps plein alors que seulement 8 % des entreprises comptent plus de 100 salariés (étude Syndicat national du jeux vidéo, octobre 2012).

Ces chiffres reflètent le tissu dense du secteur et la part congrue (10 % à peine) des sociétés disposant d'assez de ressources humaines pour réaliser soit plusieurs titres en même temps, soit des titres "triple A" (les très grosses productions) pouvant rivaliser avec les productions internationales.

La France dispose d'atouts et de compétences reconnues mondialement. Elle est, en Europe et avec l'Angleterre, le seul pays à posséder une industrie du jeu vidéo, en fort développement avec les jeux sur réseaux sociaux et smartphones.


Une implantation concentrée en région parisienne
 

La région Île-de-France représente 57 % de l'industrie du jeu vidéo en France, et c'est donc assez logiquement qu'elle concentre à elle seule plus des deux tiers des offres d'emploi dans le jeu vidéo.

Dans cette région motrice, les studios de jeux, les éditeurs et les sous-traitants sont essentiellement implantés autour de Paris, les Hauts-de-Seine et la Seine-Saint-Denis représentant environ 90 % des offres de la région.

Paradoxalement, les deux catégories de poste où la part de la région Île-de-France est la plus faible sont les deux catégories les plus importantes au niveau national en nombre d'offres, à savoir le développement et l'infographie. Ceci s'explique par la prépondérance à Paris d'éditeurs et de sociétés à forte demande d'emploi de type marketing, management, encadrement et direction.


Les principales régions du jeu vidéo en France

 

Outre l'Île-de-France, les sociétés de jeux vidéo sont disséminées dans quatre autres régions : Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, Nord-Pas-de-Calais et Aquitaine. À elles cinq, ces régions représentent près de 95 % des offres d'emploi disponibles en France. Poitou-Charentes et Provence-Côte d'Azur ne sont pas à négliger pour autant.
 

Rhône-Alpes

Cette région constitue le deuxième pôle le plus important. D'une manière encore plus importante que pour l'Île-de-France, la région Rhône-Alpes concentre l'essentiel des annonces dans un seul département, celui du Rhône (90 % des offres de la région). La région se distingue par sa part élevée d'offres dans le QA (Quality Test) et sa faible part de stages – en raison du nombre important d'offres artistiques, discipline faiblement consommatrice de stagiaires.


Nord-Pas-de-Calais


À Lille et Valenciennes, les entreprises sont plus récentes que la moyenne nationale. La région bénéficie de l'implantation de Bigben Interactive, installée depuis vingt ans et première société européenne de l'accessoire pour jeux vidéo, ainsi que de l'éditeur Ankama. Le Nord-Pas-de-Calais est en forte demande d'emploi dans le domaine de la hotline.


Charente


Le pôle image d'Angoulême demeure l'un des principaux sites français producteurs d'images avec 80 entreprises – dont une vingtaine de studios d'animation et six entreprises de jeux vidéo – pour 900 emplois.

Pour aller plus loin : Chef de produit en jeux vidéo : quelles sont les spécificités du métier ? / Les métiers du modelage et de l’animation 3D pour les jeux vidéo / Le jeu vidéo : un secteur qui recrute? / Faut-il avoir fait des études pour travailler dans les jeux vidéo ? / Quels métiers pour concilier mes passions de la musique et des jeux vidéo ?

Sommaire du dossier
Retour au dossier L’industrie du jeu vidéo en France : un tissu de PME dynamiques Postuler dans les jeux vidéo : comment bien choisir la société cible