Le top 100 des métiers qui recrutent : zoom sur les secteurs de l’industrie, du transport et de la logistique

Par Etienne Gless, publié le 12 Août 2021
3 min

MÉTIERS D'AVENIR, série d'été, épisode 4/6. L’économie est à peine repartie et déjà des emplois peinent à trouver preneur. L’Etudiant a identifié une centaine de métiers où les employeurs connaissent des difficultés de recrutement. Dans les secteurs de l'industrie, du transport et de la logistique, que nous scrutons cette semaine, la demande se concentre sur des postes très techniques.

Sur la centaine de métiers en tension que l'Etudiant a recensé pour cette série d'été, un volume important d'offres concerne les secteurs de l'industrie, du transport et de la logistique. En cours de renouvellement et en plein développement, de très nombreuses entreprises qui ont besoin d'accélérer et d'innover sont à la recherche de professionnels à tous les niveaux de formation.

Industrie : usines cherchent candidats dans la production et la maintenance

Les difficultés de recrutement sont ici structurelles. L’image d’une industrie en déclin a longtemps prévalu alors que l’industrie tricolore se modernise et rattrape son retard en matière de numérisation de ses activités. Surtout, elle emploie 2,7 millions de salariés et elle crée plus d’emplois qu’elle n’en détruit : relocalisations d’activités, décarbonation des usines, industrie du futur… Ce secteur fourmille de projets.

Certains postes extrêmement qualifiés restent difficiles à pourvoir dans des métiers émergents comme ingénieur en fabrication additive, ingénieur en "cobotique", ingénieur en réalité virtuelle/augmentée, développeur en internet des objets (internet of things, IoT).

Au niveau opérationnel et technique, l’industrie peine aussi à recruter des conducteurs de lignes et d'équipement ainsi que des régleurs chargés de régler les machines des opérateurs et techniciens de maintenance. La palme du métier le plus recherché revient à celui de tuyauteur industriel. Il s'agit du professionnel chargé d’intervenir sur les réseaux de tuyauteries. C’est, tous secteurs confondus, le 4e métier qui peine le plus à recruter cette année selon Pôle emploi.

Lire aussi

Logistique, transport : plus de 110.000 postes à pourvoir

L’économie remise en route, la circulation des marchandises s’accélère. Le secteur de la logistique doit recruter plus de 81.000 personnes pour des postes de manutentionnaire ou d’ouvrier non qualifié de l’emballage. Même s’ils n’exigent pas de qualification particulière, près de 40% de ces postes sont jugés difficiles à pourvoir selon les employeurs.

De leur côté, les entreprises de transport routier manquent de conducteurs titulaires du permis poids lourds : plus de 33.000 recrutements sont attendus en 2021 et, pour 57% d’entre eux, ils seront difficiles à effectuer aux dires des employeurs.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une métiers qui recrutent

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !