Le top 100 des métiers qui recrutent : zoom sur les secteurs de l’informatique, du numérique et de la data

Par Etienne Gless, publié le 19 Août 2021
4 min

MÉTIERS D'AVENIR, série d'été, épisode 5/6. L’économie est à peine repartie et déjà des emplois peinent à trouver preneur. L’Etudiant a identifié une centaine de métiers où les employeurs connaissent des difficultés de recrutement. Ceux qui sont exercés dans les secteurs de l'informatique, du numérique et de la data sont particulièrement porteurs si vous êtes en quête d'une formation ou d'un emploi d'avenir.

Ce sont des secteurs portés par l'innovation qui ne connaissent pas la crise et au sein desquels il existe un besoin continuel de ressources. Parmi les métiers stars du numérique, de l'informatique et de la data : développeur et chef de projet. Les diplômés d'écoles d'ingénieurs obtiendront des places de choix dans les entreprises de ces secteurs, tout comme ceux issus de formations dispensées dans des écoles spécialisées, mais aussi les diplômés de certaines spécialités de BTS ou de BUT (ex-DUT).

Lire aussi

Informatique, numérique : les développeurs web s’arrachent

Structurelles, les tensions de recrutement d’informaticiens existaient avant la crise sanitaire et s'accentuent en 2021 du fait du redémarrage de l'activité économique. "La reprise des recrutements dans les fonctions informatiques, qui représentent une part importante du volume des embauches de cadres, pourrait durcir à nouveau la situation", observe l’Apec (Association pour l'emploi des cadres) qui prévoit cette année une hausse des recrutements d'informaticiens de 22%.

Selon l’observatoire de la branche, les développeurs informatiques (web/mobile, back, full stack, embarqué) sont les profils techniques les plus recherchés par les entreprises du numérique. Très recherchés aussi, les chefs de projet informatique. Au niveau de l’analyse et de la sécurisation des données, les postes d’architecte logiciel, d’architecte système ou d’expert sécurité sont aussi difficiles à pourvoir. Tout comme dans le domaine de l’intelligence artificielle, les postes d’ingénieur IA qui exigent des hauts niveaux de qualification pour être pourvus.

Bureaux d’études cherchent têtes bien faites

Les fonctions de chargé d’études, ingénieur d’études, responsable de bureau d’études sont aussi très demandées par les employeurs. Comme avant la crise sanitaire, les tensions de recrutement dans le domaine des études et de la recherche développement (R&D) demeurent.

"Le faible nombre de candidatures reçues demeure le principal écueil auquel sont confrontées les entreprises", remarque l’Apec dans ses dernières prévisions pour le 3e trimestre 2021. "A la faveur de la reprise, ces difficultés devraient s’accentuer. Pour le 3e trimestre 2021, près de huit entreprises sur dix (76%) qui envisagent de recruter un cadre dans ce domaine pensent avoir du mal à trouver les compétences qu’elles recherchent."

Lire aussi

Data : les métiers des données en quête d’ingénieurs et de consultants

Nos sociétés carburent aux données numériques. Elles sont présentées comme le pétrole du 21e siècle. Parmi les postes de niveau cadre, des métiers émergents peinent à trouver preneur : architecte cybersécurité, consultant en cybersécurité, ingénieur en intelligence artificielle, directeur de la stratégie digitale ("chief data officer"). Les postes de data scientist, data analyst et data engineer restent aussi difficiles à pourvoir.

Articles les plus lus

A la Une métiers qui recrutent

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !