1. Zoom sur un métier d’avenir qui émerge : manager communication en biotechnologie
Portrait

Zoom sur un métier d’avenir qui émerge : manager communication en biotechnologie

Envoyer cet article à un ami
“Sans ma double compétence en biotechnologie et en communication, je n’aurais jamais pu décrocher le job”, assure Émilie. // © Zir
“Sans ma double compétence en biotechnologie et en communication, je n’aurais jamais pu décrocher le job”, assure Émilie. // © Zir

À 27 ans, Émilie est manager communication en biotechnologie chez Nanobiotix, à Paris. Un métier à la double compétence imposée !

Émilie part ce matin, comme tous les matins d'ailleurs, avec de l'énergie à revendre. Direction, Nanobiotix dans le XIIe arrondissement de Paris.


"L'entreprise, pionnière et leader en nanomédecine, a breveté des produits NanoXray, qui permettent d'améliorer l'efficacité de la radiothérapie à l'intérieur des tumeurs sans augmenter la dose de rayons X reçue par les tissus sains environnants. Une approche révolutionnaire dans le traitement local du cancer, d'autant que ces produits peuvent être utilisés avec n'importe quel matériel standard de radiothérapie disponible dans presque tous les hôpitaux du monde !", s'emballe Émilie. Et d'ajouter : "Nanobiotix dispose d'un modèle de développement nettement moins risqué que celui d'un médicament classique, permettant une commercialisation plus rapide et moins coûteuse. La révolution est en route et je suis fière d'être aux premières loges."


Les discours de la direction, c'est elle qui les écrit. Les communiqués envoyés à la presse pour informer les médias du développement de la société, c'est elle aussi


Discours bien rodé et maîtrisé.
Vous l'aurez deviné, Émilie est manager en communication. Elle sait de quoi elle parle. Les discours de la direction, c'est elle qui les écrit. Les communiqués envoyés à la presse pour informer les médias du développement de la société, c'est elle aussi. Et quand il s'agit de retranscrire les avancées des chercheurs, c'est encore elle. "Sans ma double compétence, en biotechnologie et en communication, je n'aurais jamais pu décrocher le job."

Pour une société qui ambitionne de devenir le numéro 1 en nanomédecine, sur un marché estimé à plusieurs milliards de dollars, il est impératif de maîtriser l'environnement et ses enjeux. Mais Émilie n'est pas toute la journée penchée sur son ordinateur à noircir des pages Word. Elle coordonne aussi la communication interne. Elle organise des réunions et des séminaires. Mais ce qu'elle aime par dessus tout, c'est rencontrer les chercheurs et les médecins lors de petits déjeuners qu'elle prépare avec passion. Elle est comme un poisson dans l'eau dans cet univers qu'elle maîtrise à 100 %.

Sa formation

Après un bac S, Émilie intègre Sup'Biotech, école spécialisée de biotechnologie à Paris-Villejuif où elle décrochera un bachelor (3 ans) et suivra le cycle expertise option marketing communication (2 ans).

Son parcours

Diplômée en 2009, elle fait ses armes chez Alexion Pharmaceuticals. Quand le groupe décide d'installer son siège européen à Lausanne (Suisse), Émilie se retrouve à éplucher les petites annonces. Pas longtemps. En moins de 3 semaines, elle rejoint Nanobiotix. "Exactement le 4 juin 2010", se souvient-elle.

Ses conseils

"L'essentiel est d'avoir une formation solide pour pouvoir évoluer au rythme des avancées technologiques. "Il est préférable d'être adaptable et pour cela multiplier les stages !"

Sommaire du dossier
Retour au dossier Zoom sur un métier d’avenir qui émerge : géomaticien Zoom sur un métier d’avenir qui émerge : manager communication en biotechnologie Métiers d’avenir : 10 nouvelles professions sur lesquelles miser