1. Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez organiser et planifier ?
Boîte à outils

Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez organiser et planifier ?

Envoyer cet article à un ami
Julie, 24 ans, attachée d'administration centrale au ministère de l'Intérieur, à Paris : "J'ai un job à la fois opérationnel et stratégique."// © Mat Jacob/Tendance Floue pour l'Etudiant // © Mat Jacob / Tendance Floue pour l'Étudiant
Julie, 24 ans, attachée d'administration centrale au ministère de l'Intérieur, à Paris : "J'ai un job à la fois opérationnel et stratégique."// © Mat Jacob/Tendance Floue pour l'Etudiant // © Mat Jacob / Tendance Floue pour l'Étudiant

Que leurs enfants deviennent fonctionnaires demeure le rêve de bien des parents ! Le statut rassure : il offre la sécurité de l’emploi. Et même si l’époque est à la diminution des dépenses publiques, les recrutements de fonctionnaires demeurent conséquents.

"Dans les métiers de la fonction publique, les recrutements devraient rester importants en volume, prévoit France Stratégie. La part des seniors y est en effet élevée."

Dans la fonction publique territoriale, par exemple, parmi 1,8 million de fonctionnaires, 1 agent sur 3 a plus de 50 ans. Et au sein des cadres de la fonction publique dans ses trois composantes (État, territoriale, hospitalière), la moitié sont âgés de plus de 47 ans. Même si tous les départs à la retraite ne seront pas remplacés, les métiers de la fonction publique vont donc continuer à embaucher.

Des métiers accessibles sur concours

La fonction publique d'État (2,3 millions de fonctionnaires dans les ministères et établissements publics) recrute plutôt sur concours les jeunes les plus qualifiés, principalement des cadres administratifs (catégories A ou B). Pour fonctionner, l'État a besoin de personnes bien formées et dévouées à l'intérêt général dans des centaines de métiers : inspecteur des finances, commissaire de police, juge pour enfants, gardien de la paix, contrôleur des douanes, secrétaire administratif...

"En administration centrale, la qualité principale demandée sera l'expertise technique. Mais en administration déconcentrée de l'État, tels les services de la préfecture, les fonctionnaires devront aussi avoir des talents de manager", rappelle Pierre-Henri Vray, directeur de l'IRA (institut régional d'administration) de Lyon (69), un des 5 IRA qui forment, en 1 an, les futurs attachés (cadres de catégorie A).

Un diplôme d'IEP (institut d'études politiques) spécialisation affaires publiques ou un master en droit public sont les meilleures formations pour réussir les concours. Il est conseillé de les préparer au sein d'un institut de préparation à l'administration générale.

POUR MOI OU PAS LA FONCTION PUBLIQUE ?

Pictos vrai Oui si la déontologie a un sens pour vous, si vous possédez une certaine éthique dans le travail et si les notions d'intérêt général et de service public vous parlent. Car être au service du public exige un certain devoir de réserve.

Pictos vrai Oui si vous avez le goût de l'encadrement et des prédispositions pour ce rôle. Si vous devenez cadre de la fonction publique d'État, vous serez amené(e) à manager des équipes.

ELLE Y TRAVAILLE DÉJÀ : JULIE, 24 ANS, ATTACHÉE D'ADMINISTRATION CENTRALE
À 24 ans, Julie sert l'État. La jeune femme travaille depuis septembre 2014 au ministère de l'Intérieur, sur les questions de droit d'asile. "Je m'occupe de la gestion opérationnelle du parc d'hébergement des demandeurs d'asile. Je rédige des notes juridiques, des amendements aux projets de loi ou bien des éléments de langage pour le ministre. J'ai un job très prenant et passionnant, à la fois opérationnel et stratégique." Julie œuvre aussi sur le projet de loi de refonte du droit d'asile en France.

Après son bac ES passé au lycée Édouard-Herriot à Lyon (69), en 2008, Julie suit durant 5 ans des études de droit, d'abord à l'université catholique lyonnaise puis, à Paris, en master 1 et 2, à l'université Panthéon-Assas, où elle prend goût au droit administratif. Le déclic pour qu'elle pense à devenir fonctionnaire ? “Un stage au cabinet du préfet de la Haute-Loire, où nous avions eu à gérer des troubles à l'ordre public. C'était très concret et prenant !”

En février 2013, elle réussit le concours d'accès aux IRA (instituts d'administration régionaux), intègre celui de Lyon et se familiarise avec le management et la comptabilité publique et apprend à gérer un budget d'État. Sur la fiche de paie de Julie, son traitement mensuel brut s'élève à 1.700 €. "Mais je gagne, en fait, net, 2.410 € grâce aux primes. Et le ministère de l'Intérieur est l'un des plus généreux... avec Bercy !"

Sommaire du dossier
Retour au dossier Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez programmer et coder ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez compter et gérer ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez construire et rénover ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez divertir et animer ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez organiser et planifier ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez rechercher et innover ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez réparer et entretenir ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez soigner et aider ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez transmettre et enseigner ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez vendre et conseiller ?