1. Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez programmer et coder ?
Boîte à outils

Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez programmer et coder ?

Envoyer cet article à un ami
Jaffar, développeur informatique chez Groupe SSI à Versailles (78) : "Je travaille sur un programme informatique plus vieux que moi !" // © Mat Jacob/Tendance Floue pour l'Etudiant // © Mat Jacob / Tendance Floue pour l'Étudiant
Jaffar, développeur informatique chez Groupe SSI à Versailles (78) : "Je travaille sur un programme informatique plus vieux que moi !" // © Mat Jacob/Tendance Floue pour l'Etudiant // © Mat Jacob / Tendance Floue pour l'Étudiant

SoLoMo, cloud, big data, impression 3D, Internet des objets… Les nouvelles technologies se succèdent à un rythme effréné et les besoins en petits génies de l’informatique et du Web s’accroissent. Des besoins également boostés par la digitalisation de tous les domaines de l’économie.

Le secteur du numérique recense 150 métiers, du technicien électronique sur chaîne de montage jusqu'au webdesigner en passant par le dépanneur informatique, le développeur d'applications, etc. Parmi eux, le Web compte à son seul actif une quarantaine de métiers phares.

Outre le métier de développeur informatique (les fameux "codeurs"), Internet recrute des spécialistes du marketing en ligne : traffic manager, chargé de référencement, community manager, "growth hacker"... "Nous prévoyons 36.000 créations de postes d'ici à 2018 dans nos entreprises, annonce Olivier Coone, délégué à la formation de Syntec numérique, le syndicat professionnel des entreprises de services du numérique (les ESN, ex-SSII [société de services en ingénierie informatique], NDLR).

Le salaire annuel brut moyen flirte avec les 47.000 € pour un salaire moyen national brut de 32.000 €. "Et de 80 à 85 % des jeunes sont recrutés moins d'un an après l'obtention de leur diplôme", précise Olivier Coone.

Plus généralement, la numérisation de l'économie devrait permettre de générer 140.000 emplois d'ingénieurs informatiques d'ici à 2022 d'après les prévisions de France Stratégie. Le secteur est déjà en pénurie de candidats en 2015. Bref, l'informatique et le numérique pourraient bien être parmi les secteurs les plus créateurs d'emplois pour les cadres. Ils sont déjà parmi les plus rémunérateurs.

Un bac+2 au minimum

L'accès aux métiers de l'informatique et du numérique exige toujours un niveau élevé de formation. Être un simple "geek" autodidacte ne suffit pas. "Les entreprises recrutent de plus en plus au minimum à bac+2. Le secteur n'est presque plus accessible à des jeunes sans qualification", avertit Olivier Coone. Néanmoins, dès la troisième, les jeunes peuvent préparer un bac professionnel SEN (systèmes électroniques numériques) pour devenir techniciens dépanneurs installateurs.

Le métier de développeur d'applications, l'un des plus porteurs avec 15.000 créations d'emplois attendues d'ici à 2020, est quant à lui accessible aux titulaires d'un BTS SIO (brevet de technicien supérieur services informatiques aux organisations) option SLAM (solutions logicielles et applications métiers). L'autre option de ce BTS, SISR (solutions d'infrastructure, systèmes et réseaux), prépare aux métiers de technicien réseaux avec de réels débouchés dans le secteur des télécommunications et des réseaux.

Le métier d'administrateur réseaux exige quant à lui au moins un bac+3 (une licence professionnelle, par exemple).

Et le secteur du numérique, comme beaucoup d'autres, manque d'ingénieurs. À noter : face aux pénuries de compétences, des écoles d'informatique se sont créées récemment à l'initiative d'entrepreneurs du Web, comme l'école 42 de Xavier Niel, fondateur de Free.

POUR MOI OU PAS L'INFORMATIQUE ET LE NUMÉRIQUE ?

Pictos vrai

 Oui si vous savez anticiper les changements. Internet est un secteur mouvant et évolutif qui nécessite de solides capacités d'adaptation. Vous devrez vous former constamment et assurer un travail de veille quotidien sur les nouveautés techniques, la concurrence...

Pictos vrai Oui si vous aimez travailler en équipe, sur des projets. Ces métiers du Web sont transversaux et affectent toute l'entreprise. Le sens du dialogue avec les utilisateurs est requis.

Pictos vrai Oui si les langues étrangères ne vous font pas peur. Un bon niveau en anglais technique est indispensable.

IL Y TRAVAILLE DÉJÀ : JAFFAR, 26 ANS, DÉVELOPPEUR INFORMATIQUE
Jeune développeur informatique, Jaffar Boudad exerce dans une entreprise de services du numérique de 4.850 salariés. Après son bac S, au lycée Ernest-Pérochon de Parthenay (79), Jaffar obtient un DUT (diplôme universitaire de technologie) de génie biologique option bio-informatique à Aurillac (15). Rebuté par les cours théoriques en amphi, Jaffar se met en quête d'une école d'informatique qui privilégie la pratique et intègre Epitech.

Diplômé en 2013, Jaffar débute sa carrière à New York, dans la filiale banque d'investissement de la Société générale. Le challenge : enrichir les fonctionnalités des applications existantes afin d'éviter les bugs. Dans son job actuel, Jaffar est soumis à la pression de la deadline imposée par les clients : "En ce moment je refonds les applications de contrôle d'automates industriels pour des entrepôts."

Pour le jeune développeur, l'informatique est un métier "passionnant mais soumis à un ascenseur émotionnel" : "Il faut avoir le cœur bien accroché. On éprouve beaucoup de tension nerveuse à chercher la solution à un problème... et d'enthousiasme quand on a trouvé !" Après deux ans et demi d'expérience professionnelle, Jaffar Boudad gagne, net, 2.405 € par mois.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez programmer et coder ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez compter et gérer ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez construire et rénover ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez divertir et animer ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez organiser et planifier ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez rechercher et innover ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez réparer et entretenir ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez soigner et aider ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez transmettre et enseigner ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez vendre et conseiller ?