Banque : quels métiers peut-on apprendre en alternance ?

Par Pascale Kroll, publié le 15 Juin 2010
6 min

Quelles formations privilégier quand on vise les métiers de la banque et de la finance ? Vous êtes nombreux à vous sentir perdus face au dédale de cursus existants. Dans le guide les Métiers de la banque et de la finance (éditions l’Etudiant), Pascale Kroll vous aide à y voir plus clair. Extraits.

Le principe de l’alternance est simple et repose sur la combinaison d’une période d’activité professionnelle au sein d’une entreprise et d’une période de formation plus théorique au sein d’un organisme spécialisé. Les choses peuvent être plus complexes lorsque vous vous pencherez sur les différents contrats possibles, les diplômes que vous aurez la possibilité de préparer et la façon de trouver votre entreprise d’accueil.

En suivant une formation en alternance, vous pouvez apprendre 9 métiers : chargé de clientèle particuliers, chargé de clientèle professionnels, chargé d’affaires PME, conseiller banque à distance, chargé d’accueil, conseiller patrimonial, responsable d’agence, technicien des opérations bancaires et d’appui commercial ou encore analyste risque et engagement.


Des diplômes du CAP au master


L’alternance vous permet d’obtenir un diplôme de niveau bac à bac+5 (CAP, Brevet professionnel, bac professionnel, BTS (brevet de technicien supérieur), licence professionnelle, master ou diplôme d’ingénieur). "En 2009-2010, sur les 3.118 alternants qui se forment à un diplôme d’État, 64 % suivent un BTS banque, 19 % une licence, 12 % un master et 2 % en brevet bancaire", note Olivier Robert de Massy, directeur général du CFPB (centre de formation de la profession bancaire).

"L’alternance se diversifie par le haut et par le bas. Nous notons une forte évolution du côté des masters et des filières d’intégration pour les demandeurs d’emploi avec des cycles de chargé d’accueil et de téléconseiller." La Société générale a ainsi organisé un partenariat avec l’université Dauphine pour un master BIM (banque investissement marché) en alternance.

Les différents contrats


L’alternance vous offre la possibilité de signer un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation. C’est l’employeur qui détermine s’il préfère vous embaucher sous une forme ou une autre.

Le contrat d’apprentissage s’adresse aux jeunes âgés de moins de 26 ans qui ont une formation inférieure au niveau requis pour occuper un emploi dans la banque, ou qui ont un bon niveau de formation générale mais pas de diplôme professionnel, ou encore qui sont titulaires d’un diplôme professionnel inadapté au marché du travail. Ce contrat ne vise que la préparation d’un diplôme ou d’un titre inscrit au Répertoire national de la certification professionnelle.

Le contrat de professionnalisation concerne les jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus ainsi que les demandeurs d’emploi de 26 ans et plus. Il a vocation à favoriser l’insertion ou le retour à l’emploi durable grâce à son action de professionnalisation diplômante ou qualifiante.


La rémunération en alternance


Dans le cadre de l’alternance, vous percevrez un salaire pendant toute la durée de votre contrat. Cette rémunération est définie en pourcentage du SMIC (salaire minimum interprofessionnel de croissance) en vigueur, en fonction de votre âge et de votre année d’études.

Pour le contrat d’apprentissage, si vous avez entre 18 et 21 ans, vous percevrez un salaire minimal légal équivalent à 41 % du SMIC en première année, à 49 % du SMIC en deuxième année et à 65 % du SMIC en troisième année. Si vous êtes âgé de plus de 21 ans, vous percevrez 53 % du SMIC en première année, 61 % en deuxième année et 78 % en troisième année. Vous êtes exonéré des cotisations relatives aux charges sociales vieillesse, maladie, Pôle emploi et CSG.

Pour le contrat de professionnalisation, si vous avez moins de 26?ans, vous percevrez 80 % du SMIC avec un niveau bac professionnel et 70 % du SMIC avec une qualification au moins égale à celle d’un baccalauréat professionnel ou d’un titre ou diplôme de même niveau. Si vous avez plus de 26?ans, votre rémunération annuelle ne pourra être inférieure au SMIC ni à 85 % de la rémunération minimale prévue par la convention collective de la banque. Cette rémunération vous est versée sur 13 mois.


Comment trouver une entreprise d’accueil


En moyenne, il faut compter 2 à 3 mois pour trouver une entreprise d’accueil. Pour commencer votre recherche d’employeur, connectez-vous sur les sites des banques… et laissez-vous guider. Adressez-vous dans le même temps aux écoles et universités qui préparent le diplôme qui vous intéresse. La plupart ont établi des partenariats avec des établissements bancaires. Dernière possibilité, démarchez les banques à l’aide du réseau des CFA (centres de formation d’apprentis) banques. Le site national des CFA banques enregistre les dossiers des jeunes à la recherche d’un contrat d’apprentissage. Il envoie les candidatures aux établissements bancaires qui peuvent être intéressés.


Comme une recherche d’emploi


Pour Nicolas Giudicelli, 24 ans, qui suit un bachelor à l’EGC Méditerranée (niveau bac+3) en alternance avec le Crédit agricole de Corse dans une agence à Porto-Vecchio, la recherche d’une entreprise d’accueil pour effectuer son alternance s’apparente à celle d’une recherche d’emploi. "J’ai envoyé des candidatures spontanées à toutes les banques présentes en Corse. Je leur donne des explications sur ma formation. Quand c’est une entreprise partenaire de l’école, c’est plus facile. Sinon, j’insère la plaquette de l’établissement et je prends le temps en entretien de leur expliquer le concept de l’école, ses options, et en particulier ses modalités de fonctionnement concernant l’alternance. Contrairement à un BTS qui fonctionne sur le mode d’une semaine en cours suivie d’une semaine dans l’entreprise, le bachelor de l’ECG Méditerranée est innovant en la matière : l’alternance s’effectue sur un an, partagé en 4 mois de cours de septembre à la fin décembre et 6 mois en entreprise dès le mois de janvier. J’explique donc à une potentielle entreprise d’accueil ses avantages : l’apprenti peut véritablement s’investir et assurer le suivi de dossiers complets."

Nicolas Giudicelli a finalement été accueilli par le Crédit agricole de la Corse. "J’ai eu un entretien à Ajaccio pour un poste à Porto-Vecchio. Le seul problème est que j’ai dû rechercher un logement rapidement, en plein été, dans un secteur très prisé et très cher." Il a commencé en janvier 2010 en tant qu’assistant du conseiller professionnels.


Les métiers de la banque et de la financePOUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Les métiers de la banque et de la finance", par Pascale Kroll.



Articles les plus lus

A la Une métiers qui recrutent

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !