Pour évoluer dans la banque, quelles sont les formations destinées aux salariés ?

publié le 15 Juin 2010
8 min

Quelles formations privilégier quand on vise les métiers de la banque et de la finance ? Vous êtes nombreux à vous sentir perdus face au dédale de cursus existants. Dans le guide les Métiers de la banque et de la finance (éditions l’Etudiant), Pascale Kroll vous aide à y voir plus clair. Extraits.

Le secteur bancaire a toujours eu une forte culture d’évolution professionnelle grâce à la formation continue. "Auparavant, le personnel entrait le plus souvent dans la banque sans diplôme, explique Olivier Robert de Massy, directeur général du CFPB (Centre de formation de la profession bancaire). À charge ensuite à la formation continue d’assurer la montée en capacité du nouveau recruté. Aujourd’hui, le niveau de connaissance requis pour être recruté a sensiblement augmenté et l’éventail des métiers bancaires s’est élargi. Mais cette culture d’évolution est restée identique. L’architecture de titres et de diplômes professionnels mis au service des jeunes et des collaborateurs en poste a simplement été redéfinie."

Le groupe Crédit agricole investit près de 235 millions d’euros chaque année dans la formation de ses collaborateurs, en France et à l’international. En 2008, le nombre de collaborateurs ayant bénéficié d’une formation représentait près de 80 % des effectifs et en moyenne, les salariés bénéficient de 36 à 55 heures de formation par an.
C’est une réalité : les banques vous offrent la possibilité de suivre de nombreuses formations tout au long de votre parcours. Celles-ci peuvent être techniques pour acquérir et affiner des connaissances sur le métier. Elles peuvent être liées au développement personnel et au perfectionnement de langues. Surtout, de nombreux cursus vous permettent de progresser dans votre carrière grâce à des diplômes reconnus. Pour les suivre, il faut vous adresser à la direction des ressources humaines.


Les formations diplômantes


De nombreuses formations sont à la disposition des salariés des banques pour leur permettre de progresser tout en obtenant des diplômes reconnus et délivrés par l’État. Plus longs et plus théoriques que des formations qualifiantes, ces diplômes présentent un réel intérêt pour les jeunes puisqu’ils leur garantissent une meilleure employabilité future. Le CFPB délivre aussi des diplômes reconnus par la profession.

Le brevet professionnel de banque permet d’acquérir les bases de l’environnement et des techniques bancaires, en particulier dans la banque de détail. Organisé sous la forme d’unités capitalisables, l’enseignement est diffusé par le CFPB. Ce diplôme vous est destiné si vous êtes nouvel entrant et si vous souhaitez réussir votre intégration professionnelle ou si vous travaillez déjà dans la banque et envisagez une mobilité fonctionnelle et cherchez à vous professionnaliser sur une ou plusieurs disciplines.

Le BTS banque
comprend deux options : marché des particuliers et marché des professionnels. Il permet d’approfondir vos compétences dans la gestion de la relation clientèle et de savoir appréhender l’environnement économique, financier et juridique dans lequel s’exerce cette relation pour répondre aux attentes du client. Il vous est destiné si vous êtes embauché et titulaire d’un BTS (Brevet de technicien supérieur) ou d’un DUT (Diplôme universitaire technologique) et si vous visez le poste de chargé de clientèle.

La licence professionnelle banque est délivrée par l’université de Lille 2 en partenariat avec le CFPB. Elle concerne les détenteurs d’un diplôme de niveau bac+2. Le cursus totalise environ 30 journées de formation auxquelles il convient d’ajouter une journée pour la soutenance d’un projet tutoré.

La licence professionnelle gestion d’actifs financiers "back-office" et "middle-office" apporte une qualification dans le domaine de la valorisation des actifs financiers. Elle est accessible aux titulaires d’un diplôme à bac+2. Elle permet de maîtriser les enjeux et le fonctionnement de la gestion d’actifs financiers dans l’économie moderne, de connaître les acteurs et les produits de la gestion collective et de comprendre l’environnement réglementaire et fiscal applicable aux OPCVM (organismes de placement collectif en valeurs mobilières).

Le DU (diplôme universitaire) Passerelle est proposé par le CFPB en partenariat avec les universités. Il vise à favoriser le passage en master?2 spécialisé banque de détail pour les salariés disposant déjà d’un master?1 (hors spécialités finance, économie, gestion). Il concerne donc les titulaires d’un M1 dans les filières littéraires, scientifiques, juridiques, langues, etc. Il permet de s'orienter vers les métiers de conseiller clientèle professionnels, conseiller patrimonial agence ou responsable d’agence. La formation dure 2 mois.

Les masters professionnels de conseiller clientèle professionnels ou chargé d’affaires entreprises s’adressent à des salariés déjà titulaires de M1. Ils peuvent vous intéresser si vous êtes, par exemple, conseiller clientèle professionnels et si vous souhaitez accéder au poste de chargé d’affaires PME-PMI puis entreprises, ou au poste d’analyste risques et engagements. Cela vous concerne également les chargés d’affaires entreprises qui envisagent d’évoluer vers la fonction d’analyste risques et engagements ou de chargé d’affaires grandes entreprises.

Les formations professionnelles



Plus courtes, davantage orientées métiers, ces formations délivrent des diplômes inscrits au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles).

Le CIPC (cycle d’intégration professionnelle certifié) chargé d’accueil de clientèle bancaire a vocation à former des collaborateurs appelés à assurer des fonctions d’accueil de la clientèle et à commercialiser des produits et services dans les points de vente. La durée de la formation est de 50 jours (350 heures). Elle est dispensée par le CFPB ou en partenariat avec l’AFPA (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes).

Le CDPC (cycle de développement professionnel certifié) vous permet, si vous êtes chargé de clientèle particuliers, de vous orienter vers les métiers de conseiller clientèle professionnels ou de conseiller patrimonial agence. La formation de conseiller clientèle professionnels combine 19 jours de formation présentielle et 38 heures de formation ouverte et à distance. Le cycle de conseiller patrimonial agence se déroule d’avril à décembre avec 15 jours de formation en salle, 20 heures de modules multimédias en e-learning, 10 heures de travaux collaboratifs en ligne et une évaluation finale.

L’ITB (Institut technique de banque) existe depuis plus de 50 ans et est très reconnu dans la profession. Il dispense une formation d’enseignement supérieur très demandée : 1.500 personnes s’y inscrivent chaque année. Il accueille des collaborateurs appelés à exercer des responsabilités en qualité de technicien ou de manager de proximité. Par exemple, si vous êtes conseiller clientèle particuliers, l’ITB vous permettra d’obtenir un diplôme pour devenir directeur d’agence. Si vous êtes chargé d’affaires entreprises, vous pourrez évoluer vers le poste de responsable centre d’affaires PME-PMI ou entreprises. Un conseiller clientèle de professionnels peut, quant à lui, envisager une poursuite de carrière en tant que responsable centre d’affaires professionnels. Vous pouvez demander à suivre cette formation si vous êtes titulaire d’un diplôme de niveau équivalent au BTS. Son enseignement dure 2 ans sous la forme de 40 jours d’études : 24 journées d’expertise en face à face pédagogique, consacrées aux points de connaissance nécessitant un approfondissement (l’entreprise banque, l’environnement réglementaire des activités de banque de détail, les connaissances économiques…) et 16 journées de mise en situation sur des problématiques professionnelles impliquant une approche transversale. Il peut être complété par un module de spécialisation d’un an.

Le CESB (Centre d’études supérieures de banque) s’adresse à des collaborateurs expérimentés ayant au minimum un diplôme de niveau bac+2/3. Il dispense une formation très sélective dédiée au management et élaborée par le CFPB et HEC. Elle est reconnue par un double diplôme : le CESA (cycle d’études supérieures des affaires) management des activités bancaires de HEC et le CESB management du CFPB. Vous pouvez le suivre quand se pose la question d’une évolution du poste de directeur d’agence à celui de directeur de groupe d’agences. Le CESB délivre également aux titulaires d’un bac+2/3 un diplôme de conseil en gestion du patrimoine pour acquérir les connaissances et compétences juridiques, fiscales, financières et commerciales nécessaires au métier du conseil patrimonial.

L’ITM (Institut des techniques de marchés) forme les collaborateurs travaillant dans les activités de marché, la gestion d’actifs, etc., dans le front-office, le middle-office et le back-office. Ce diplôme professionnel est enregistré au RNCP. La formation dure 15 mois.

Le DEADF (diplôme d’expert en administration de fonds) est un diplôme de niveau bac+5 destiné à former des experts en administration de fonds. Il couvre 5 métiers : transfert agent, référentiel valeurs, middle-office, valorisateur et reporting réglementaire. Il s’adresse aux comptables, contrôleurs de gestion et gestionnaires back-office titres et dure 2 ans.


Les formations qualifiantes


Il existe également de nombreuses formations qualifiantes dispensées sous forme de séminaire inter ou intra entreprises, en présentiel ou à distance, avec du e-learning. Elles abordent des sujets variés liés au métier bancaire, à son environnement, à des disciplines plus transverses (droit, action commerciale, management…) ou à l’actualité (lutte contre le blanchiment).

Pour en savoir plus : rendez-vous sur le site du Centre de formation de la profession bancaire.

Les métiers de la banque et de la financePOUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Les métiers de la banque et de la finance", par Pascale Kroll.



Articles les plus lus

A la Une métiers qui recrutent

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !