Dans quel secteur de l'environnement peut-on créer son emploi ?

Par Dominique Perez et Roseline Goiran, publié le 20 Juillet 2010
3 min

Vous vous posez des questions sur les métiers de l’environnement ? Nous les recueillons tout au long de l’année lors des conférences des salons de l’Etudiant à travers toute la France. Roseline Goiran et Dominique Perez, y répondent dans leur ouvrage "Les métiers de l’environnement" (éditions l’Etudiant). Extraits.

Les récentes exigences environnementales offrent des possibilités de création d’emplois, nouveaux ou plus traditionnels. Bâtiment, conseil, nouvelles technologies, aménagement d’espaces, recyclage… Le choix est ouvert, après plusieurs années d’expérience de préférence.


Bien se renseigner


Vous avez une bonne idée ? Même jeune diplômé, vous pouvez être aidé par des dispositifs, notamment dans le domaine de l’environnement. Faire son "business plan", trouver des fonds et des associés, valider l’idée auprès de professionnels, être accompagné… De nombreux organismes peuvent vous soutenir dans votre démarche.

Les sites utiles
Envie d’agir aide les jeunes à lancer un projet de création d’entreprise
L'APCE (Association pour la création d’entreprise) est incontournable quand on veut créer son projet
• Le commerce équitable a de beaux jours devant lui : tout sur la création d’entreprise dans ce domaine
• Installer son entreprise dans un parc naturel régional, c’est possible : la Fédération des parcs naturels régionaux de France offre cette opportunité
Le réseau Tee propose un forum sur la création d’entreprise dans l’environnement


Les recycleries


Récupération et recyclage sont à la mode. Des réseaux associatifs, comme le réseau Emmaüs ou le réseau des Ressourceries, proposent d’aider les collectivités dans la mise en place de recycleries, qui doivent assurer collecte, réemploi, réparations pour la remise en vente en magasin. Nathalie Mayoux, secrétaire générale du réseau ressourceries, affirme avoir valorisé 80 % des déchets collectés en 2008. "Le chiffre d’affaires lié à la vente permet de créer des emplois." Claire et Florence, stylistes et couturières, fabriquent des sacs à main à partir des stocks abandonnés par les usines de maroquinerie et de chaussures lors de leur fermeture (à cause de la mondialisation), ou de chutes de cuir : "Pourquoi produire de nouvelles matières alors que tant de choses restent sur place ? En donnant une vie au rebut, on peut encore le faire durer très longtemps." Elles distribuent leurs produits dans 80 boutiques. Et réutilisent leurs propres déchets pour des petits formats (porte-cartes, porte-monnaie…).

A consulter

Articles les plus lus

A la Une métiers qui recrutent

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !