1. Category manager : il compose les rayons de vos supermarchés
Portrait

Category manager : il compose les rayons de vos supermarchés

Envoyer cet article à un ami
En tenant compte de la taille et de la fréquentation du magasin, le category manager fait des propositions sur la position des différents produits dans le rayon pour augmenter les ventes. // © Daniel Koebe/Fancy Images/Plainpicture
En tenant compte de la taille et de la fréquentation du magasin, le category manager fait des propositions sur la position des différents produits dans le rayon pour augmenter les ventes. // © Daniel Koebe/Fancy Images/Plainpicture

Quels produits proposer ? Comment les agencer ? Quelle place accorder à chacun ? Le “cat-man” analyse l'implantation géographique, la taille et la clientèle du magasin ainsi que le chiffre d'affaires du rayon dont il s'occupe pour faire des recommandations au distributeur. Détails extraits du guide “Les Métiers de demain” de Martin Rhodes.

Dans le monde de la grande distribution, une catégorie est un ensemble de produits répondant au même besoin d'un consommateur, comme la lessive, la bière ou encore le fromage. Chaque catégorie se compose de plusieurs segments de marché – pour le cidre, par exemple : brut, doux, aromatisé, sans alcool. Le “cat-man”, contraction de category manager, organise le rayon pour le rendre le plus attractif et le plus clair possible aux yeux du consommateur dans le but d'en accroître le chiffre d'affaires.

Valentin, 28 ans, category manager chez Eclor

Diplômé de Toulouse Business School, Valentin, 28 ans, est category manager chez Eclor, propriétaire des cidres Loïc Raison et Ecusson. Il fait des recommandations aux grandes surfaces comme Carrefour et Leclerc concernant l'agencement de tout le rayon cidre.

Ses conseils prennent en compte plusieurs paramètres : le chiffre d'affaires du rayon, la clientèle, l'implantation géographique et la taille du magasin. Ils portent notamment sur l'assortiment (liste des produits proposés) et le merchandising (l'emplacement des produits dans le rayon). “En merchandising, je fais des recommandations sur la ‘séquentialité’, l'ordre dans lequel sont rangés les différents types de cidre. Mais aussi sur le facing, le nombre de rangées de bouteilles pour chacun des produits”, explique Valentin.

“J'analyse le chiffre d'affaires, j'échange avec le distributeur, je mets en place les produits dans le rayon et je travaille sur le balisage qui le signale, ajoute-t-il. Les projets sont très variés, je ne m'ennuie jamais.”

• Le mot du métier

Base de données : cet outil permet au “cat-man” d'analyser les informations recueillies par les enseignes sur une catégorie, un produit ou le comportement du consommateur.

• La boîte à outils

Un bon relationnel. Le category manager communique quotidiennement avec ses clients distributeurs, mais également avec les différents services de son entreprise (marketing, logistique, etc.).

• La rémunération

Un category manager débutant peut espérer gagner entre 35.000 et 40.000 € par an.

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux Éditions de l'Etudiant :
Les Métiers de demain”,
par Martin Rhodes.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Le modeleur 3D, potier virtuel Bio-informaticien : mi-biologiste, mi-informaticien Écoconcepteur : en première ligne contre le trop-plein d'emballages L'ergonome travaille pour que l'homme et la machine s'entendent bien Data scientist : un magicien qui change la data en service Juriste NTIC : moitié juriste, moitié geek Fundraiser, un Robin des Bois des temps modernes L'ingénieur lean, chasseur de temps perdu Le chef de projet e-CRM, “une sorte de détective Web” Category manager : il compose les rayons de vos supermarchés