Les secrets des meilleurs apprentis de France

Par Etienne Gless, publié le 25 Mars 2022

VIDEO. Coiffure, ébénisterie, métiers de la mode ou hôtellerie-restauration. Ambre, Moussa, Owen et Tom ont participé au prestigieux concours "Un des meilleurs apprentis de France". Découvrez les témoignages de ces quatre champions de France dans leur discipline. Ils vous livrent les secrets de leur réussite et de leur épanouissement dans leurs études et leur pratique.

"Je suis meilleur apprenti de France coiffure femme", sourit Moussa, 18 ans, qui termine son brevet professionnel (BP) de coiffure. Comme lui, 344 jeunes sont montés le 21 mars sur la scène du théâtre du Châtelet à Paris pour y recevoir leur titre et leur médaille de meilleur apprenti de France.

Lire aussi

Un concours, 115 métiers manuels préparés en apprentissage

Créé en 1985 par la société des meilleurs ouvriers de France, le concours du meilleur apprenti de France est ouvert aux jeunes de 16 à 21 ans en formation initiale sous statut scolaire ou sous contrat d'apprentissage. Coiffure, cuisine, vêtement, ébénisterie… 115 métiers en tout sont ouverts au concours. Rencontre avec de jeunes apprentis parmi les meilleurs de France.

"Le concours MAF récompense chaque année les candidats ayant fourni un travail d'exception à la hauteur du savoir-faire français", explique Jean-François Girardin, président de la société des meilleurs ouvriers de France. Pour la dernière édition, 3.780 candidats ont concouru aux échelons départementaux, régionaux avant de passer les épreuves finales au niveau national.

Lire aussi

Etre meilleur apprenti de France, un tremplin pour la suite de ses études ou son emploi

"Le titre de meilleur apprenti de France est un passeport pour l'emploi. Son obtention permet aux jeunes de se distinguer sur le marché du travail", poursuit Jean-François Girardin. "Quand on arrive devant un patron pour un entretien, ce titre montre qu'on a plus d'implication dans le métier, qu'on a envie de se surpasser pour montrer ce que l'on sait faire. C'est un plus au même titre qu'un diplôme", observe Tom, 21 ans, ébéniste qui vient d'être embauché à l'issue de la compétition dans une entreprise artisanale alsacienne.

Les meilleurs apprentis de France partagent leur expérience et leurs secrets de réussite

Articles les plus lus

A la Une Métiers

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !