1. 100 jeunes qui font parler d’eux (3/11) : les aventuriers

100 jeunes qui font parler d’eux (3/11) : les aventuriers

Envoyer cet article à un ami

À l’occasion de la nouvelle formule de son mensuel, l’Etudiant met en lumière 50 filles et 50 garçons de moins de 30 ans qui inventent un monde meilleur. Zoom sur de jeunes aventuriers et aventurières qui repoussent (déjà) les frontières du possible.

Noël Bauza - 100 jeunes  // © Lio MariottiNoël Bauza // © Lio Mariotti

Noël Bauza : tour-du-mondiste champion de l'empreinte carbone compensée

Noël Bauza, 23 ans, diplômé de Kedge, compte visiter 197 pays au cours de sa vie tout en compensant la pollution en carbone engendrée par ses déplacements. "La consommation de carbone peut être éva­luée afin de verser une somme d'argent pour financer des projets destinés à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Et ce n'est pas cher ! Un aller-retour Paris-New York est compensé avec seulement 10 €", explique le globe-trotteur, qui a déjà effectué un tour du monde de 48 escales.

Photographe amateur, le jeune homme, également salarié de l'école de commerce en ligne qu'il a fondée (Icademie international), a trouvé un moyen de faire financer ses voyages par des sponsors. En échange de leur aide, il met à disposition de ses partenaires ses clichés pris dans le monde entier. "Des photos qui coûtent cher sur des banques d'images", note-t-il.

Son goût pour la photo s'est révélé lors de ses voyages l'an dernier. "À Dubai, les tours gigantesques éclairées la nuit, c'était de la folie", se souvient-il. Prochaine étape ? Cuba ou le Groenland, sauf s'il est pris d'ici là par un autre projet. "Une émission en rapport avec le voyage, mais c'est top secret pour l'instant". Bientôt Noël à la télé ?


Lucie Poulet // © Ross LockwoodLucie Poulet // © Ross Lockwood

Lucie Poulet : sa life on Mars... ou presque

Depuis son enfance, Lucie Poulet veut devenir astronaute. À 28 ans, cette diplômée de l'École des mines de Nancy (54), titulaire d'un master en ingénierie aérospatiale, a été retenue parmi des centaines de postulants pour participer à deux missions de simulation de la vie sur Mars en 2014, dont une de cent vingt jours sur le volcan Mauna Loa à Hawaï.

Du 28 janvier au 8 février 2015, Lucie repartira en tant que commandante d'une nouvelle mission de deux semaines dans la Mars Desert Research Station, située dans l'Utah (États-Unis).

Le sérieux de ses expériences sur la pousse de légumes en fonction de différentes longueurs d'onde pendant une de ses missions n'empêche pas Lucie de cultiver son humour : @Space_Chicken_ est le compte Twitter de Mme Poulet.

 

Anjuli Pandit - 100 jeunes // © APAnjuli Pandit // © AP

Anjuli Pandit : Américaine sans frontières

Américaine d'origine indienne, Anjuli Pandit, 29 ans, a vécu dans neuf pays et voyagé dans plus de 70 États. En Inde, elle a travaillé pour le "Projet de la réalité climatique" d'Al Gore et dans le secteur de l'énergie et de l'environnement, avant de décrocher un stage au Conseil sur la qualité environnementale de la Maison-Blanche.

Forte de son éducation sans frontières, celle qui a décroché un master à Sciences po Paris a invité les jeunes Français "résignés" et persuadés qu'il n'y a aucun intérêt à "embrasser la mondialisation" pour "mener une carrière internationale", lors d'une conférence TEDxParis à l'Olympia, en octobre 2012.