1. 100 jeunes qui font parler d’eux (6/11) : les écolos

100 jeunes qui font parler d’eux (6/11) : les écolos

Envoyer cet article à un ami

À l’occasion de la nouvelle formule de son mensuel, l’Etudiant met en lumière 50 filles et 50 garçons de moins de 30 ans qui inventent un monde meilleur. Zoom sur des jeunes qui comptent bien réduire la pollution et le gaspillage énergétique pour léguer un monde plus vert.

Diaporama : ces jeunes écolos font aussi parler d'eux

/
  •  // © Krystian Szczesny / European Commission
    // © Krystian Szczesny / European Commission
  •  // © Christophe Bernard / LE COURRIER DE L'OUEST / Maxppp
    // © Christophe Bernard / LE COURRIER DE L'OUEST / Maxppp
  •  // © Philippe Bauduin pour L'Étudiant
    // © Philippe Bauduin pour L'Étudiant
  •  // © Krystian Szczesny / European Commission
  •  // © Christophe Bernard / LE COURRIER DE L'OUEST / Maxppp
  •  // © Philippe Bauduin pour L'Étudiant
  • Matilde & Mariana : inventeuses d’un test de pollution

    Extraire les œufs des escargots des étangs pour tester leur toxicité et mesurer la pollution de l’eau : ce projet peu banal a valu à Matilde Gonçalves Moreira et à Mariana de Pinho Garcia, deux Portugaises de 16 ans à peine, le premier prix de l’European Union Young Scientist Awards 2014. Leur méthode prend moins de place, de temps, et s’avère moins coûteuse que les tests existants.

  • Eddy Fruchard : il construit des maisons en bois et en paille

    Formé à la charpente chez les Compagnons du devoir, Eddy Fruchard, 27 ans, a créé "Bois et paille", une entreprise de construction de maisons réalisées avec ces deux matériaux. Voilà quelqu’un qui a su réinvestir sa lecture des "Trois Petits Cochons" !

  • Frédéric Mugnier & Nicolas Roth : ils plantent des arbres avec des baskets

    Faguo affichait près de 300.000 arbres plantés en France et en Belgique, fin novembre 2014. Frédéric Mugnier et Nicolas Roth, 27 ans tous deux, diplômés de l’ISTEC, une école de commerce, sont à l’origine de cette marque responsable née il y a cinq ans. Le principe ? Un arbre planté pour une paire de baskets en toile achetée.

  • Jules & Guillaume : ils ont ouvert la première épicerie sans emballages

    À "La Recharge", ils n’emballent pas. Jules Rivet, titulaire d’un master finance en entreprise, et Guillaume de Sanderval, détenteur d’un master en droit et fiscalité de l’énergie, ont créé la première épicerie de France sans emballages à Bordeaux (33) en juillet 2014. Une initiative qui a valu aux deux épiciers de 24 ans le grand prix Pépite-Tremplin entrepreneuriat étudiant en 2014.

À lire en complément :
- Les 10 autres volets de notre dossier "100 jeunes qui font parler d'eux".
- Notre rubrique "Les jeunes ont de l'avenir.

Kuldeep Dantewadia : cocréateur de la fondation Reap Benefit

Kuldeep Dantewadia (à gauche sur la photo) : cocréateur de la fondation Reap Benefit. // © Reap Benefit.

Kuldeep Dantewadia : cocréateur de la fondation Reap Benefit


"Nous voulons développer le capital humain de l'Inde afin de réduire les injustices environnementales et sociales", explique le cocréateur de Reap Benefit, Kuldeep Dantewadia, 26 ans. Engagée avec des écoles et des ONG (organisation non gouvernementale), cette fondation travaille sur les comportements et savoir-faire liés aux déchets, à l'eau et aux énergies. Tournée vers l'innovation, elle a notamment développé un système d'assainissement de l'eau avec des sacs plastiques.

À l'origine du projet : "Le Jagritri Yatra, en 2009, un voyage en train qui emmène de jeunes entrepreneurs du monde entier à la rencontre d'innovateurs indiens inspirants", résume Kuldeep. Après ce voyage, le jeune homme a participé à de nombreuses collectes de déchets, avant de créer Reap Benefit. Le rêve du jeune diplômé en gestion d'entreprise de Bangalore ? "Un monde où les gens parleraient moins, mais agiraient plus."
 

Dorian Tourin-Lebret : traqueur du gaspillage d'électricité


Dorian Tourin-Lebret a reçu le prix la Tribune-Jeune entrepreneur 2014. À 26 ans, il dirige Smart Impulse, société fondée en 2011 avec deux autres élèves de l'École centrale de Paris, dont Dorian est diplômé. Son entreprise propose un outil dont la particularité est d'utiliser un seul point de mesure pour analyser en détail la consommation d'électricité des bâtiments.
 

Anaïs Kerhoas : agricultrice jusqu'au-boutiste


C'est “Anaïs s'en va-t-en guerre”, un documentaire réalisé par Marion Gervais, qui a fait connaître Anaïs Kerhoas, 24 ans. Vu plus de 20.000 fois sur le Web, il retrace le parcours de la jeune agricultrice, installée en Bretagne et déterminée à venir à bout de l'administration, des tracteurs en panne et des aléas de la météo, pour cultiver des plantes aromatiques et médicinales.
 

Diaporama : ces jeunes écolos font aussi parler d'eux