1. 100 jeunes qui font parler d’eux (7/11) : les engagés

100 jeunes qui font parler d’eux (7/11) : les engagés

Envoyer cet article à un ami

À l’occasion de la nouvelle formule de son mensuel, l’Etudiant met en lumière 50 filles et 50 garçons de moins de 30 ans qui inventent un monde meilleur. Zoom sur des jeunes qui dénoncent, témoignent, alertent pour combattre les inégalités, les discriminations et l’injustice.

100 jeunes qui font parler d’eux (7/11) : les engagé(e)s

/
  • Malala Yousafzai : mineure et déjà Prix Nobel de la paix

    À 17 ans, la lycéenne Malala You­safzai est déjà Prix Nobel de la paix, Prix Sakharov et Prix Simone-de-Beauvoir pour la liberté de la femme. La jeune militante des droits des femmes, victime d’une tentative d’assassinat par les talibans en 2012, s’était fait connaître en racontant, en 2009, sa vie d’écolière pakistanaise sur un blog de la BBC.

  • Benjamin Carle : une année 100 % made in France

    Son documentaire, “Made in France. L’année où j’ai vécu 100 % français”, a été diffusé en mars 2014 sur Canal +. Journaliste, Benjamin Carle, 26 ans, n’a consommé que des produits fabriqués en France, pendant un an.

  • Martin Besson : il contribue à changer l’image des sans-abri

    Souvent les gens ont peur des sans-abri et baissent les yeux quand ils les croisent”, déclare Martin Besson, 19 ans, qui a créé Sans A en mars 2014. Martin contribue à changer l’image de ceux qui vivent dans la rue, en racontant, notamment, leur histoire sur le site de l’association.

  • Nina Tchalla : féministe ingénieuse

    La Togolaise Nina Tchalla, 23 ans, a reçu le prix Ingénieuses 2014 remis par la CDEFI (Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs). Après une licence pro d’ingénieur des travaux informatiques à l’IAI-Togo et un diplôme de l’université de technologie Belfort-Montbéliard, spécialité ingénierie des logiciels et de la connaissance, réseaux et télécoms, Nina suit actuellement un stage en entreprise pour être responsable informatique en Afrique de l’Ouest. Elle a créé une association au Togo qui “encourage les parents à scolariser leurs filles et à leur faire intégrer des filières scientifiques”.

  • Charlotte de Vilmorin : elle lance le 1er site de location de voitures adaptées

    Quelque 100.000 particuliers ont des voitures aménagées, nécessaires aux personnes handicapées qui se déplacent en fauteuil roulant. Charlotte de Vilmorin, 24 ans, lance Wheeliz, premier site de location de voitures aménagées entre particuliers. En 2012, elle a fait le buzz en partageant ses “aventures absurdes et rigolotes” de Parisienne active et en fauteuil sur le site Wheelcome.

  • Elliot Lepers : antimacho

    Après avoir participé au lancement du site 343 connards, qui visait les signataires, fin 2013, de la pétition “Touche pas à ma pute”, contre l’abolition de la prostitution, Elliot Lepers, 22 ans, s’est investi dans un site antimacho. Macholand.fr relaie les dénonciations des propos sexistes recensées à la radio, dans les journaux ou à la télé. Sans oublier ceux relevés au quotidien.

  • Guillaume Capelle & Nathanaël Molle : ils aident les réfugiés à s’insérer

    Si beaucoup d’organisations aident les réfugiés à obtenir leur statut, elles sont peu à les seconder afin qu’ils trouvent leur place dans la société”, observe Nathanaël Molle, 28 ans, cofondateur avec Guillaume Capelle, 27 ans, de l’association Singa, qui signifie “prêter” en bambara, la langue la plus utilisée au Mali. Ce qui freine le plus ? La langue et le regard des autres. Ils accompagnent aujourd’hui 90 réfugiés porteurs de projet et proposent des cours de français et des formations sur les codes socioculturels.

  • Léa Frédeval : elle galère et écrit un livre sur sa génération

    Séduite par son blog sur le quotidien des jeunes, la maison d’édition Bayard a commandé un livre à Léa Frédeval, 23 ans. Dans “les Affamés”, paru en 2014, Léa décrit sa génération à travers ses galères et ses petits boulots.

À lire en complément :
- Les 10 autres volets de notre dossier "100 jeunes qui font parler d'eux".
- Notre rubrique "Les jeunes ont de l'avenir.

100 jeunes - Engagés - Sofie Peeters - 2014. // © SP

Sofie Peeters : son film de fin d'études engendre une loi

Sofie Peeters, 28 ans, est étudiante en réalisation à la Haute École Rits (École d'arts du spectacle et des techniques audiovisuelles de Bruxelles) quand elle décide de consacrer son film de fin d'études au harcèlement quotidien des femmes dans la rue à travers son expérience : sifflements, invitations insistantes à boire un café, à se rendre à l'hôtel, insultes et commentaires sur son physique... Armée d'une caméra cachée, elle met en évidence un phénomène qu'elle n'est pas la seule à vivre, dans son documentaire “Femme de la rue”, qui fait vite le buzz et provoque des réactions. Celle du maire de Bruxelles, par exemple, qui instaure une amende pour insultes sexistes. La ministre belge de l'Égalité des chances, Joëlle Milquet, s'emploie, de son côté, à promouvoir un projet de loi prévoyant des amendes et des peines d'emprisonnement pour les auteurs de harcèlement de rue.
 

Shiza Shahid : cocréatrice de la "Malala Foundation"


Quand elle a vu un documentaire sur Malala Yousafzai, Shiza Shahid, 24 ans, a également vu naître son engagement pour l'autonomisation des filles par l'éducation. Diplômée de l'université de Stanford (États-Unis), la jeune Pakistanaise est à la tête de la Fondation Malala, qu'elle a créée avec sa compatriote, aujourd'hui Prix Nobel de la paix (voir diaporama).
 

Surya Karki : il a fondé le premier institut éducatif gratuit du Népal


Népalais de 23 ans, Surya Karki a fondé la Maya Universe Academy, à 20 ans. Avec trois écoles situées en zone rurale, cet institut d'agronomie communautaire est le premier établissement d'enseignement gratuit du Népal, comptant 140 élèves.
 

100 jeunes - Engagés - Edouard Elias - 2014. // © Sylvain Thomas/AFP

Édouard Élias : photojournaliste précoce

En 2013, le visage postadolescent d'Édouard Élias, photojournaliste de 22 ans, sautait aux yeux, en grand format, surmonté de cette mention : "Libérez les otages !" Lors de chacune des mobilisations pour sa libération, les médias montraient son regard et celui de Didier François, journaliste, avec qui il avait été enlevé, le 6 juin 2013, à Alep (Syrie).

C'est pour la qualité de ses images dans ce pays qu'Édouard avait été choisi afin d'accompagner le grand reporter d'Europe 1 libéré avec lui le 19 avril 2014. Et, bien avant que vous ne découvriez ses boucles noires et son teint clair, les professionnels du secteur mettaient déjà un nom sur ces images : celles du "martyre d'Alep", reportage effectué en Syrie par l'étudiant en photo de l'École de Condé à Nancy (54) en août 2012. Des images qui ont fait découvrir son œil aux lecteurs de “Paris Match”, du “Spiegel” ou du “Sunday Times”. Pendant la captivité du photographe, l'un de ses professeurs, interrogé par “l'Est républicain”, opposait un garçon "posé et consciencieux" à ceux qui voulaient faire rimer jeunesse et inconscience. Les chiffres de la guerre sont incarnés dans les photos de ce reporter aguerri de 23 ans. Engager sa vie pour témoigner de celle des autres, le choix d'Édouard.
 

Marion Larat : victime de la pilule de troisième génération, elle lance l'alerte


Il y a huit ans, Marion Larat, 27 ans aujourd'hui, a été victime d'un accident vasculaire cérébral. La cause ? Une pilule de troisième génération que Marion, souffrant d'une maladie affectant la coagulation, n'aurait pas dû prendre. Elle est la première victime à avoir porté plainte en France. Un livre, “La pilule est amère”, paru en 2013, raconte son combat.
 

Mounir Rkha & Roxanne Varza : elles boostent la visibilité des femmes dans les nouvelles technologies


Mounir Rkha, une Française de 26 ans, et Roxanne Varza, une Américaine de 28 ans, ont cofondé Girls in Tech France, une organisation désormais présente sur quatre continents et qui rassemble plus de 9 000 membres. Objectif ? Fédérer et mettre en valeur les succès des femmes dans les nouvelles technologies.
 

Diaporama : ces jeunes engagé(e)s font aussi parler d’eux