Portraits de pros

Comment être sûr que les métiers auxquels vous songez vous correspondent ? Un moyen de le savoir : découvrir les coulisses grâce aux témoignages de professionnels dont nous avons tiré le portrait !

Tous les articles

Christophe Beaufront, chef cuisinier

Cartes notées sur des ardoises, murs colorés, éclairages en suspension au-dessus de chaque table, l’Avant-Goût, à Paris, près de la place d’Italie, a des allures de bistrot de quartier tendance et attire une clientèle plutôt décontractée. À l’évidence, on ne vient pas ici par hasard. L’adresse est recommandée par les amateurs de la nouvelle « cuisine de marché », celle qui « réinvente des façons de cuisiner des produits simples et de qualité ». Christophe Beaufront, 43 ans, en est l’un des promoteurs. Rencontre avec un chef qui fait de son métier « une façon de vivre ».Cartes notées sur des ardoises, murs colorés, éclairages en suspension au-dessus de chaque table, l’Avant-Goût, à Paris, près de la place d’Italie, a des allures de bistrot de quartier tendance et attire une clientèle plutôt décontractée. À l’évidence, on ne vient pas ici par hasard. L’adresse est recommandée par les amateurs de la nouvelle « cuisine de marché », celle qui « réinvente des façons de cuisiner des produits simples et de qualité ». Christophe Beaufront, 43 ans, en est l’un des promoteurs. Rencontre avec un chef qui fait de son métier « une façon de vivre ».

Matali Crasset, designer

Matali Crasset compte parmi les plus fortes personnalités du design français. Sa démarche va pourtant à l’encontre des grands courants du design contemporain. Car cette femme de 40 ans, élue créatrice de l’année 2006 au Salon du meuble de Paris, n’a pas pour ambition d’inventer de nouvelles formes, encore moins de faire dans la déco. Ce qui l’intéresse avant tout, c’est l’objet, ou plutôt ses fonctions.À travers ses créations – une chaise porte-revues, un canapé modulable comme un jeu de construction – ou les lieux qu’elle conçoit – qu’il s’agisse d’un hôtel contemporain à Nice ou de la rénovation des hôtels Formule 1 –, elle cherche à apporter des réponses adaptées aux gestes du quotidien comme aux modes de vie actuels.

Gilles Clément, paysagiste

Son bureau, installé dans un immeuble parisien, est un vaste salon de lumière, de livres et de plantes. On respire et on écoute. Gilles Clément, 63 ans, a conçu, entre autres, les jardins du musée du quai Branly et du parc André-Citroën à Paris, de l’abbaye de Valloires (80) et de la Grande Arche de la Défense. Fustigeant ceux qui parlent d’environnement « avec de grands mots, mais [qui] sont incapables de nommer les plantes qui les entourent », ou ceux qui voudraient « mettre la nature sous cloche », il dessine des paysages non pas comme des décors, mais des manières d’« habiter le monde vivant ». Rencontre avec un jardinier, écrivain et théoricien du paysage mondialement connu.

Charlotte Duda, DRH

DRH : derrière ces initiales clairement identifiables se cache un métier aux réalités assez méconnues et souvent sujet à bien des idées reçues. Charlotte Duda en sait quelque chose. Psychologue clinicienne de formation, elle a passé quinze années dans le secteur social avant de prendre son premier poste de DRH, puis de rejoindre, en 1999, la filiale française de Stream International, entreprise de services spécialisés dans les hautes technologies.« C’est un métier de relations, mais dans un cadre prédéfini », souligne cette femme de 50 ans qui vient d’être réélue à la tête de l’Association nationale des directeurs et cadres de la fonction personnel.

Damien Dupond, responsable marketing

Issy-les-Moulineaux, siège français de Coca-Cola Entreprise. Les départements marketing des marques de la firme américaine (Coca-Cola, Coca-Cola Light, Fanta, Sprite, Nestea…) sont regroupés sur un étage constitué d’une succession d’open spaces. Ambiance agence de pub, dans un décor coloré, un brin ludique. Sous la responsabilité d’une directrice marketing qui veille à la cohérence globale de la marque, Damien Dupont, 34 ans, est chargé de mettre en place toutes les actions produits et communication de la gamme des Coca Light.

François Ozon, réalisateur

Avec presque un film par an depuis son premier long-métrage, en 1998, François Ozon est l’un des réalisateurs français les plus prolifiques de sa génération. Ce diplômé de la FEMIS (École nationale supérieure des métiers de limage et du son) est réputé pour son éclectisme – sa filmographie va du documentaire politique au drame intimiste, en passant par la comédie policière – et sa passion des acteurs.Sa dernière œuvre, le Temps qui reste, sorti le 30 novembre, avec Melvil Poupaud et Jeanne Moreau, retrace les derniers mois d’un jeune photographe atteint d’un cancer. Rencontre avec un homme à l’allure juvénile, déjà plongé dans son prochain projet, un film en costumes.