1. Métiers
  2. Métiers - Portraits de pros
  3. Big Data : quand les données deviennent le "nouveau pétrole" de l’emploi
  4. Zoom sur une start-up dans le Big Data qui recrute des profils variés
Décryptage

Zoom sur une start-up dans le Big Data qui recrute des profils variés

Envoyer cet article à un ami
Renaud est le co-fondateur de Focusmatic. // © Photo fournie par le témoin
Renaud est le co-fondateur de Focusmatic. // © Photo fournie par le témoin

Phénomène de mode ou évolution technologique profonde ? Le Big Data est devenu en quelques mois une préoccupation majeure dans de nombreuses entreprises. Face à la profusion de données numériques produites à travers le monde, les besoins en compétences sont nombreux. Ils concernent la gestion de ces données, mais aussi l’analyse et la communication de ces informations. Autant de fonctions qui devraient largement recruter.

Focusmatic est une jeune société qui entend innover dans le secteur du Big Data. Elle propose une solution originale pour les entreprises qui veulent surveiller leur image sur le Net. Créée par trois trentenaires, elle illustre à elle seule les besoins très divers que touche le phénomène Big Data.

Le concept de la start-up

L'attrait pour les données nécessite de nouveaux outils afin de rassembler et d'interpréter la masse d'informations produites par des acteurs très différents. Focusmatic propose un logiciel innovant qui permet de visualiser le bruit médiatique autour d'une marque ou d'un produit sur les réseaux sociaux, dans la presse et sur les blogs.

Focusmatic est hébergée pour le moment dans l'incubateur de Télécom ParisTech, dont Amirhossein Malekzadeh, un des cofondateurs, est un ancien élève. "Nous avons adapté une approche technologique de traitement de données utilisée dans la finance, explique l'entrepreneur. Grâce à lui nous pouvons gérer de grandes bases de données issues de sources différentes et proposer une visualisation utile à nos clients." La société propose donc un outil à destination des data scientists pour les aider à visualiser la notoriété de leur société sur le Web.

Les compétences recherchées

Pour se lancer dans leur business, les trois jeunes hommes ont besoin de profils très divers. Eux-mêmes cumulent des compétences en marketing et en informatique, mais cela ne suffit pas.

Pour des fonctions d'ingénieur réseau/système

"La gestion du réseau est le sujet qui me prend le plus de temps et sur lequel j'ai le plus de mal à trouver des profils intéressants, explique Renaud Boutet, cofondateur de Focusmatic et diplômé de Supélec et de Georgia Tech. Nous avons 12 serveurs qui communiquent entre eux en permanence. Il est primordial de bien comprendre leurs échanges et de s'assurer que si l'un tombe en panne, les autres ne le suivent pas." Le jeune chef d'entreprise estime que la gestion pure et simple du réseau est un champ insuffisamment investi par les écoles d'ingénieurs françaises. "Pourtant, avec le déploiement des données et des fermes de serveurs, le secteur est en effervescence."

Pour des fonctions d'informaticien

La start-up cherche deux profils complètements différents d'informaticiens. "L'un devra avoir une compréhension fine des données, de la manière de les agréger en provenance de sources différentes et de la place qu'elles prendront sur le disque, explique Amirhossein Malekzadeh. Sur ce poste, il faut se tenir informé des évolutions du Web et des flux de données.

Renaud Boutet, son associé, détaille les autres compétences souhaitées. "Nous devons également réfléchir à l'utilisation de nos données. Nous allons chercher des compétences en sémantique ou en algorithme d'intelligence artificielle. C'est un poste sur lequel il faut se tenir au courant de la recherche dans le secteur." Le rôle est clairement de préparer le travail des analystes.

Pour des fonctions de designer Web

L'interface client est nécessairement une composante primordiale pour cette société créée en 2012. Le profil recherché est moins technique qu'ergonomique. "Je ne cherche pas forcément un ingénieur, explique Renaud. Je vais privilégier des personnes débrouillardes techniquement, mais avec un vrai sens du beau et de l'ergonomique." Le "front end" nécessite tout de même de connaître les langages CSS, HTML et JavaScript.

Pour aller plus loin : Futurs ingénieurs, quels sont les secteurs les plus porteurs pour vous ? / Travailler dans le numérique : ces filles qui font des métiers de geeks / Étudiants en informatique : devenez réserviste dans la cyber-défense / Travailler dans le Big Data : quelles formations choisir ?

Sommaire du dossier
Retour au dossier Big Data : de nouveaux métiers pour une nouvelle économie Antoine, data scientist chez Deezer : "Un métier en relation avec tous les services" Dorian, analyste statisticien chez Sarenza : "Mieux connaître les clients pour orienter la stratégie marketing" Marwan, en contrat de professionnalisation chez Acropolis : "Je dois trouver des solutions techniques adaptées aux besoins de chaque client" Grégory, ingénieur sécurité chez Aretel : "En cas d’attaque, il faut répondre vite" Administrer des bases de données : un métier tendance du Big Data Zoom sur une start-up dans le Big Data qui recrute des profils variés