Comment devenir trader

Par Jessica Gourdon, publié le 19 Juin 2012
1 min

La profession de trader offre-t-elle encore des opportunités malgré la crise ? Oui, à condition d’envisager de travailler plutôt à l’étranger, d'avoir un excellent niveau en maths et d'être très résistant au stress. Zoom sur ce qui se cache derrière ce métier d'élite et les moyens de s'y former.

Symboles du capitalisme financier, les traders fascinent autant qu’ils irritent. De nombreux films, comme “Wall Street” ou “Margin Call”, ont dressé le portrait de ces jeunes hommes brillants et cyniques, qui brassent chaque jour des milliers de dollars et engrangent des bonus mirobolants… tout en flirtant avec le danger d’une crise boursière.

Le réel rattrape parfois la fiction, comme ce fut le cas avec Jérôme Kerviel, trader condamné en 2010 pour avoir fait perdre 4,8 milliards d’euros à son employeur, la Société générale.

En réalité, cette profession n’est pas si romanesque. Le métier de trader est moins épique que technique, surtout depuis la crise, qui a permis de mettre en place des règles plus strictes sur la spéculation et l’encadrement des bonus.

Articles les plus lus

A la Une portraits métiers

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !