1. Métiers
  2. Métiers - Portraits de pros
  3. De la logistique à La Redoute : portrait de 5 pros
  4. Métiers de la logistique : chargé de maintenance logistique à la Redoute
Portrait

Métiers de la logistique : chargé de maintenance logistique à la Redoute

Envoyer cet article à un ami

Réputée pour ses livraisons en "24 heures chrono", La Redoute est l’une des entreprises les plus en pointe en matière de logistique. Au cœur de ce dispositif : le site de la Martinoire, implanté à Wattrelos dans le département du Nord où près de 2.000 personnes gèrent chaque jour en moyenne quelques 60.000 colis et 200.000 articles à trier, emballer et à adresser aux quatre coins de la France. Portraits de 5 pros de cette chaîne logistique.

Timothée, 20 ans : "En arrivant sur ce site de la Redoute, je ne m’imaginais pas à quel point c’est une activité technique."


Son parcours

Comme une évidence après son bac S, Timothée s’est engagé sur vers une école d’ingénieur. Mais comme il souhaite entrer rapidement dans le vif de la technique, il choisit une formation à l’ICAM de Lille qui lui permet de décrocher d’abord, au bout de 2 ans, un BTS conception et réalisation de systèmes automatiques.

Puis il poursuit dans cette même école sur un cycle d’ingénieur à bac+5 en optant pour la voie de l’alternance. Ingénieur apprenti au service maintenance logistique, il est en contrat pour 3 ans avec la Redoute.



Son métier

Tri, circulation, étiquetage, emballage… la logistique est un véritable processus industriel. "En arrivant sur ce site de la Redoute, je ne m’imaginais pas à quel point c’est une activité technique", souligne Timothée qui a intégré depuis 6 mois le service de la maintenance. Son travail consiste à observer les éventuelles pannes et proposer des solutions qui permettent de les prévenir.

"En ce moment j’étudie l’un des systèmes de convoyeurs qui transportent les bacs contenant des articles à trier et je regarde comment limiter les pannes", explique cet apprenti ingénieur qui travaille au sien d’une équipe d’ingénieurs et à l’aide de dessins techniques et autres tableaux statistiques pour justifier les préconisations de son service.


Ce qui lui plait

"Ce qui m’intéresse c’est d’être en situation réelle. Étudier en cours l’organisation ou la gestion des flux ou des stocks c’est assez barbant. Par contre, c’est intéressant à appliquer en entreprise, qui permet d’être vraiment dans la technique."


Ce qui lui plait moins

"Pour l’instant je découvre. Donc en tant qu’apprenti, j’ai forcément peu de responsabilités, surtout au début. J’aimerais en avoir plus."
 

Son conseil
  

"Une fois diplômé je ne sais pas encore si je continuerais dans la logistique. J’attends de voir pour me spécialiser. Faire de l’alternance, c’est pour moi la meilleure manière de découvrir ce qui m’intéresse."
 
Les métiers de la logistique : qui fait quoi ?

Planification, approvisionnement, production, commande et livraison... la logistique couvre tout ce qui est liée aux mouvements de marchandises. Avec, quelque soit le secteur, de l’agroalimentaire à l’automobile, trois impératifs à concilier : le gain de temps, la réduction des coûts et la satisfaction du client.

Au niveau des stocks, les responsables d’entrepôt, de réception et/ou d’expédition sont des supers magasiniers qui organisent et supervisent les entrées et sorties de marchandises de leurs lieux de stockage. En charge des opérations techniques de réception, d’expédition, de stockage et de conditionnement, ils travaillent avec les opérateurs, les caristes, les magasiniers et les préparateurs de commande.

Dans une entreprise industrielle et commerciale comme dans la grande distribution, le responsable logistique ou supply-chain manager élabore et met en œuvre la politique d'optimisation des flux, participe à la négociation avec les clients et les transporteurs. Il est souvent épaulé par un analyste ou chef de projet en logistique dont l’expertise repose sur des compétences techniques et une parfaite connaissance de tous les acteurs de la logistique, du stockage aux différents modes de transport.

Notez aussi que les équipes de maintenance, des ingénieurs aux techniciens sont sollicités à toutes les étapes techniques de la logistique. De même, les équipes qualité, à l’exemple d’un chef de projet en amélioration continue, interviennent pour améliorer les process.

Enfin, les commissionnaires de transport sont des intermédiaires chargés de faire exécuter le transport des marchandises. Ils décident des moyens (aérien, maritime, fluvial ou route) et gèrent les flux jusqu’à destination finale.


Pour aller plus loin : Toutes les formations pour travailler dans le transport et la logistique / Quel avenir pour les métiers du transport et de la logistique ?

Sommaire du dossier
Retour au dossier Métier de la logistique : manager process supply chain à la Redoute Métiers de la logistique : chef de projet logistique à la Redoute Métiers de la logistique : chef de projet amélioration continue Métiers de la logistique : technicien élévateur Métiers de la logistique : chargé de maintenance logistique à la Redoute