Delphine, ingénieure études de prix : "Mes journées ne se ressemblent jamais"

Par Martin Rhodes, publié le 12 Novembre 2015
2 min

Planifier, organiser et contrôler les travaux de construction demande d'être polyvalent et de savoir faire face à l'imprévu. Un rôle multiple que Delphine endosse chaque matin.

C'est en deuxième année de prépa que Delphine entend parler du métier de conducteur de travaux. "J'ai immédiatement été attirée par l'aspect terrain, le caractère concret de ce métier, et surtout par le travail en équipe." La jeune femme tente plusieurs concours d'entrée dans des écoles d'ingénieurs, dont celui de l'ESITC Caen, qu'elle réussit.

Diplômée en 2010, elle débute au sein du Groupe Vinci, chez Petit, à Courbevoie, où elle participe, en tant que conductrice de travaux, à la réalisation d'un immeuble de bureaux en bordure du périphérique parisien. Quatorze mois plus tard, de retour à Caen, dans une autre agence du Groupe Vinci, Sogea Nord Ouest, elle enchaîne les chantiers : aménagement d'un service d'urgence au sein d'un hôpital en activité, construction de bureaux à Caen, construction et réhabilitation de deux immeubles d'habitation à Deauville...

Un chef d'orchestre doté de bottes et d'un casque

"Le conducteur de travaux est un chef d'orchestre. En binôme avec le chef de chantier, il planifie, organise et contrôle les travaux de construction. Son quotidien se partage entre gestion des équipes de production, suivi technique, administratif et budgétaire et relations avec les clients, fournisseurs, sous-traitants, services administratifs. Sans oublier le paiement des factures, le suivi du respect des normes de sécurité, la communication avec les riverains, etc. Le matin, quand j'enfile mes bottes et mon casque, je sais que ma journée ne ressemblera pas à celle d'hier."

Pour ceux (et celles) qui ont le goût du défi

Depuis fin 2013, Delphine répond à des appels d'offres et consultations, ce qui ajoute à son expérience d'ingénieur travaux celle d'ingénieur études de prix – un métier complémentaire."Le métier d'ingénieur travaux est fait pour ceux qui aiment faire face à l'imprévu, qui veulent de l'adrénaline et ont un goût du défi, prévient Delphine. Les femmes, à ce jour, sont encore peu nombreuses à ce poste, et je pense que cela nous confère un avantage. Au quotidien, j'ai le sentiment que nous avons plus de facilité à communiquer et à fédérer nos équipes."

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une portraits métiers

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !