1. Eliott Sarrey, 14 ans, remporte le prix "incubateur" de la Google Science Fair
Portrait

Eliott Sarrey, 14 ans, remporte le prix "incubateur" de la Google Science Fair

Envoyer cet article à un ami
Eliott Sarrey, avec son robot-jardinier piloté depuis un smartphone. // © Photo fournie par le témoin
Eliott Sarrey, avec son robot-jardinier piloté depuis un smartphone. // © Photo fournie par le témoin

Le collégien Eliott Sarrey a remporté le prix “incubateur” du Google Science Fair, concours international d’invention, le 21 septembre 2015 pour son robot-jardinier piloté depuis un smartphone. À la clef ? 10.000 dollars et un suivi de 1 an dans ses projets scientifiques.

"Le prix, c'est le voyage", confiait Eliott Sarrey, 14 ans, avant de s'envoler pour les États-Unis, estimant qu'un prix serait "la cerise sur le gâteau". Elle y était, la cerise ! Le 21 septembre 2015, l'inventeur de Bot2Karot est devenu le premier Français à décrocher le prix "incubateur" dans la catégorie 13-15 ans du Google Science Fair. Le collégien bénéficie de 1 an de suivi scientifique et de la coquette somme de 10.000 dollars pour développer son robot-jardinier.

Ce concours international d'invention attire des milliers de candidats à travers le monde. Avant la finale californienne, Eliott se réjouissait déjà d'être le deuxième Français à arriver en finale, après Guillaume Rolland, premier finaliste issu de l'Hexagone, en 2014, pour son réveil olfactif. C'est d'ailleurs en lisant un article consacré à Guillaume, qu'Eliott a découvert l'existence de ce concours.

Du virtuel au réel

Son idée de robot-jardinier piloté par smartphone a germé en voyant "plein de gens jouer à des jeux de jardinage ou de ferme complètement virtuels, comme 'Hayday', sur leur téléphone mobile" et en entendant l'histoire d'une femme "tellement accro qu'elle est allée en Chine pour rencontrer sa voisine de parcelle dans le jeu". Il imagine alors Bot2Karot. "C'est mon père qui a trouvé le nom ! Il adore les jeux de mots", lâche Eliott.

Son invention est destinée "à ceux qui n'ont pas assez de temps à consacrer au jardinage et aux personnes à mobilité réduite". En 3 mois, avec une petite fraiseuse pour amateur, il réalise un prototype. Bêcher, biner, planter, arroser, le robot reproduit dans votre vrai potager toutes les actions que vous lui demander d'entreprendre via votre smartphone.

Cela fait des années qu'Eliott construit, démonte, remonte et améliore "des bateaux en polystyrène", puis "des arbalètes" et enfin "un bras articulé". Et il lui a fallu de la patience pour apprendre la modélisation "avec des tutoriels sur Internet". Sur ordinateur, Eliott ne joue pas, il programme. Avec des copains, il avait déjà remporté "un concours du jeu vidéo sérieux, en cinquième". Cette fois, c'est en solo et en compétition avec des jeunes du monde entier qu'Eliott s'est distingué.