1. Métiers d’avenir… si vous aimez inventer l’avenir

Métiers d’avenir… si vous aimez inventer l’avenir

Envoyer cet article à un ami

Thérapie génique, applications pour mobiles, intelligence artificielle, réalité virtuelle : dans tous ces domaines, on recherche des techniciens et des scientifiques pour inventer le futur.

Aurélien, ingénieur en biotechnologies, et ses collaborateurs préparent les prochains gènes médicaments au sein du Généthon, laboratoire à la pointe de la recherche médicale.

Son métier
Sur sa paillasse carrelée de blanc, Aurélien se penche sur l’infiniment petit. Au sein du Généthon, le centre de recherche de l’AFM (Association française contre les myopathies), l’ingénieur de formation participe à la grande aventure de la thérapie génique. "La recherche a prouvé qu’un gène pouvait être utilisé comme médicament, pour soigner des myopathies, par exemple, résume le jeune homme. Tout l’enjeu est désormais de trouver comment produire ce gène thérapeutique à grande échelle et à coût raisonnable pour démocratiser le traitement."
Entre pipettes et microscopes, Aurélien travaille avec 5 autres chercheurs sur le "véhicule" qui permet de conduire le gène médicament jusqu’au gène malade. Pour cela, il manipule un virus – non nocif – issu d’un insecte : le baculovirus.
Il faut tout d’abord greffer le gène thérapeutique dans le virus, puis cultiver les cellules qui donneront naissance à un nouveau virus. L’AAV (pour "adeno-associated virus") ainsi créé sera le véhicule final. "C’est un travail à long terme, mais qui garde malgré tout une application très concrète, se réjouit Aurélien. Les biotechnologies représentent l’avenir de la médecine. Nous savons que les malades attendent beaucoup de ces recherches. À nous de ne pas les décevoir…"


La mission d'Aurélien : "Tout l’enjeu est  de trouver comment produire ce gène thérapeutique à grande échelle et à coût raisonnable pour démocratiser le traitement."
 
Son parcours
Après un bac STL (sciences et technologies de laboratoire) option biochimie-génie biologique, Aurélien a obtenu un DUT (diplôme universitaire de technologie) en génie biologique. Il a ensuite rejoint l’école Sup’Biotech, spécialisée dans les biotechnologies. Il a réalisé son stage de fin d’études au Généthon, où il a été embauché en CDI (contrat à durée indéterminée) en septembre 2011.
 
Ses conseils
"Ne négligez surtout pas les voies technologiques ! Les entreprises recherchent des profils techniques et l’expérience que j’ai acquise durant mes études a été un atout incontestable pour décrocher un emploi."
 
Les formations
- Un diplôme d’ingénieur orienté vers la biologie est conseillé.
- À l’université, il existe de nombreux masters (bac + 5) dédiés à cette spécialité.
- Poursuivre ses études vers un doctorat (bac + 8) permet de travailler en recherche fondamentale.
Céline Authemayou
Juin 2012
 
À consulter aussi :

D'AUTRE MÉTIERS D'AVENIR :
- Les métiers d'avenir… si vous aimez protéger la planète
- Les métiers d'avenir… si vous aimez prendre soin des autres
- Les métiers d'avenir… si vous aimez communiquer, créer des réseaux
- Les métiers d'avenir… si vous aimez exercer un métier solidaire et responsable
- Ils recrutent : 40 métiers d'avenir pour la génération Y.

POUR QUEL MÉTIER ÊTES-VOUS FAIT ?
- Faites notre test d'orientation : pour quel métier êtes-vous fait ?
- Consultez nos 600 fiches métiers.
- Métiers d'avenir : les secteurs qui recrutent des jeunes diplômés.
- Des pros racontent leur métier en vidéo.

Sommaire du dossier
Jean-Marie, 26 ans, développeur d’applis mobiles Les métiers qui recrutent : ingénieur agronome Les métiers qui recrutent : game designer Les métiers qui recrutent : spécialiste de la réalité virtuelle Les métiers qui recrutent : architecte cloud computing Les métiers qui recrutent : ingénieur en intelligence artificielle Les métiers qui recrutent : bio-informaticien