Responsable artistique chez Ki-oon : Mahé en met plein la vue

Par Baptiste Legout, publié le 02 Août 2016
4 min

Dans l’univers de création des mangas, il est possible de travailler dans le domaine artistique sans être auteur-dessinateur. La preuve avec Mahé Mao, responsable artistique chez Ki-oon, en charge de réaliser les jaquettes et les logos des œuvres publiées par l’éditeur.

Attirée par le graphisme, Mahé Mao, 35 ans, débute ses études par une année de prépa artistique à l'ECV de Paris. Elle poursuit ensuite en BTS (brevet de technicien supérieur) en communication visuelle, qu'elle complète enfin par une formation en alternance d'un an dans le Web. "Cela m'a notamment permis d'approfondir mes connaissances en langage informatique Flash", indique-t-elle. Mais aussi d'être opérationnelle sur les outils de PAO (publication assistée par ordinateur), type Photoshop. De quoi acquérir un bon bagage technique et artistique, nécessaire à l'exercice de la fonction de responsable artistique. "Je me suis formée au dessin, à la peinture, à la colorisation, à la photographie, au Web... C'est cette liberté qui me plaisait !".

Graphiste : pour mettre un pied dans le milieu

À l'issue de ses études, Mahé postule chez l'éditeur d'animation japonaise Dybex, qui l'embauche en tant que graphiste. Cette première expérience lui permet de nouer quelques contacts intéressants dans la profession et le milieu. "J'ai ensuite occupé un autre poste qui n'avait rien à voir. C'est finalement un contact de Dybex qui m'a conseillé de candidater chez Ki-oon."

Le travail effectué à l'époque lui permet d'apprendre beaucoup et de confirmer son goût pour la profession. "Ce qui me plaisait dans le métier de graphiste, c'était l'aspect très visuel, la possibilité de créer des images et de pouvoir jouer avec les couleurs."

L'identité visuelle du manga

Le métier de responsable artistique impose de travailler énormément sur ordinateur, et les tâches ne manquent pas. Mahé est en charge de la création des jaquettes et des logos qui se retrouveront imprimés sur tous les tomes publiés en France, ce qui ne comble qu'une partie de son emploi du temps. "Il faut aussi réaliser tout le matériel promo qui va avec, c'est-à-dire les publicités, les bannières, les habillages de pages et les posters." Mahé s'occupe même de créer les visuels qui recouvriront le stand de l'éditeur lors de la Japan Expo ou du Salon du livre. Et en plus d'une validation maison, certains visuels importants doivent aussi être soumis aux ayants droit japonais, toujours très impliqués dans l'image de leurs licences à l'étranger. Certains, cependant, acceptent parfois que Ki-oon parte sur de nouvelles bases. "C'est cette partie créative que je préfère !, confesse Mahé. J'adore pouvoir faire des propositions de logos et de mise en page."

Ouvrez vos horizons

Sans contact, travailler dans le milieu du manga s'avère compliqué : "Il faut être curieux et répondre à de nombreuses annonces", préconise Mahé. Pour autant, le métier de graphiste en lui-même embauche dans de nombreux secteurs, du packaging à la publicité. "Quand on débute, on manque souvent d'informations et on ne sait pas vers quelles entreprises se diriger. Il faut se renseigner."

Ses mangas préférés

La série "Gunnm" de Yukito Kishiro

Retrouvez aussi l'interview de Mahé en vidéo :

Quelles formations pour devenir responsable artistique ?

Pour embrasser ce type de carrière, il est nécessaire de posséder une fibre artistique affirmée, mais aussi de s'être familiarisé aux techniques du Web et de maîtriser les outils de PAO (publication assistée par ordinateur) comme Photoshop, Illustrator, InDesign ou Quark Xpress.
L'accès au métier impose de suivre une formation artistique. Au lycée, un bac STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués) permet d'enchaîner sur une école de graphisme, un BTS design graphique option communication et médias imprimés ou un DMA (diplôme des métiers d'arts) arts graphiques. Les autres bacheliers doivent passer par une MANAA (année de mise à niveau) avant de postuler à ces formations.

Articles les plus lus

A la Une portraits métiers

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !