1. Métiers
  2. Métiers - Portraits de pros
  3. Métiers de l’édition : ils gravitent autour de la planète manga
  4. Responsable marketing et commercial : grâce à lui, les mangas touchent leur cible
Portrait

Responsable marketing et commercial : grâce à lui, les mangas touchent leur cible

Envoyer cet article à un ami
 // © ki-oon
// © ki-oon

Passionné de lecture, Fabien Hyzard a suivi un cursus de lettres modernes avant d’enchaîner sur une école de commerce. Ce parcours lui a permis de décrocher un poste de responsable marketing chez un éditeur.

Khâgne, hypokhâgne et maîtrise de lettres modernes : le parcours académique de Fabien Hyzard commence comme celui de nombreux passionnés de lecture. L'étudiant doit cependant attendre un stage en service de presse pour se confronter pour la première fois aux métiers du livre. De quoi emmagasiner beaucoup d'expérience. "Cela m'a permis d'identifier et de comprendre tous les corps de métiers autour desquels tourne le secteur", explique-t-il.
Fabien décide alors de poursuivre ses études... en école de commerce, à l'ESC Rennes. "Je ne me sentais pas l'âme d'un éditeur et j'avais plus envie de me mettre au service du livre", confesse Fabien. Là, il acquiert un solide bagage marketing et commercial, tout en s'offrant une porte de sortie vers d'autres secteurs au cas où ses recherches dans l'édition se révéleraient infructueuses.

Des débuts comme chef de produit

À la sortie de ses études, Fabien se fait embaucher comme chef de produit chez les éditions Dupuis. "J'y suis resté 4 ans avant de rejoindre Ki-oon en 2012 comme responsable marketing et commercial", raconte-t-il. Depuis, il a géré le lancement de nombreux titres.

Rendre les mangas visibles

Au quotidien, le travail de Fabien consiste à identifier à quel public s'adressent les ouvrages de Ki-oon. Objectif : qu'ils atteignent leurs cibles et soient le mieux placé possible en librairie. Pour cela, le responsable commercial est amené à réaliser des tâches très différentes : gestion de budget marketing, gestion de la relation avec les sociétés de diffusion, analyse et reporting des ventes, gestion du stock... "Difficile de résumer mon métier au quotidien tant aucune de mes journées ne se ressemble", analyse-t-il. Et la charge de travail est intense car il faut veiller à concevoir et mettre à exécution les plans promotionnels de chaque nouvelle série. "Ki-oon est réputé pour soutenir fortement ses ouvrages !", précise Fabien. Cela peut passer par des campagnes télévisées sur les chaînes thématiques, sur le Web, par voie d'affichage et dans la presse ou par la mise à disposition de matériel aux libraires afin qu'ils puissent habiller leur point de vente.

Avez-vous le "feu sacré" ?

Pour Fabien, son métier est avant tout réservé aux passionnés. "Sans affinité prononcée avec l'univers du livre au départ, pas la peine de se lancer dans l'aventure. C'est un secteur qui s'offre aux plus opiniâtres. Il y a peu de places à pourvoir mais paradoxalement, on remarque très vite les personnes motivées, celles qui ont le feu sacré."
Au niveau cursus, tous les parcours sont possibles, même les plus atypiques. "Cela donne des profils non formatés", souligne Fabien. Pour le reste, il faut multiplier les stages et développer son réseau. "Par ce biais, j'ai cumulé quasiment 3 ans d'expérience professionnelle dédiés au livre ou au divertissement."

Pour aller plus loin : Romans, BD, mangas : 10 lectures d'été pour briller à la rentrée / Salon du Livre : la fabuleuse histoire d'étudiants en master devenus éditeurs / Trendy Manga : "Erased", le chef d'œuvre qui remonte le temps

Sommaire du dossier
Retour au dossier Directeur éditorial : à la recherche de votre prochain manga Dessinateur de manga : itinéraire de Shonen, mangaka autodidacte Assistante éditoriale : un pont entre le Japon et la France Responsable artistique chez Ki-oon : Mahé en met plein la vue Responsable de fabrication : Marine transforme le dessin en objet Responsable marketing et commercial : grâce à lui, les mangas touchent leur cible