Camille Miaule, chargée de communication interne à la centrale nucléaire du Bugey

Par Mathieu Oui, publié le 07 Novembre 2012
3 min

Ils sont salariés d'une entreprise ou font la promotion de clients privés ou publics au sein d''une agence spécialisée. Zoom en compagnie de jeunes pros sur 5 façons d'exercer dans la communication et toutes les voies pour y accéder.

"Notre mission est de renforcer la cohésion du personnel"


Après avoir obtenu un master pro communication des entreprises, Camille a effectué plusieurs stages dans de grandes entreprises, dont EDF. Finalement, elle sera recontactée par cette dernière qui lui propose une longue mission.


Son métier

Camille, 27 ans, est chargée de l’ensemble des opérations de communication interne à destination des 1.244 salariés et 425 prestataires de la centrale EDF du Bugey (01).



Assistée d’une petite équipe, elle réalise différents supports de communication :
journal interne bimestriel, lettre hebdomadaire électronique, lettre destinée aux managers, etc. Au cours d’une même journée, Camille peut travailler avec un graphiste à la réalisation d’une affiche sur les consignes de sécurité, interviewer et photographier un salarié pour la rédaction d’un article et solliciter les prestations d’un traiteur pour la cérémonie des vœux de la direction.

"Ce métier comporte une forte dimension humaine, s’enthousiasme la jeune femme. Notre mission est de renforcer la cohésion du personnel et l’envie de travailler ensemble."

Une semaine par mois, en moyenne, la responsable de communication se retrouve d’astreinte pour l’ensemble du service communication et est joignable, jour et nuit, en cas d’urgence. En mai dernier, Camille a ainsi été amenée à gérer le survol de la centrale en paramoteur par un militant de Greenpeace. Il lui a fallu immédiatement informer les maires des communes environnantes et organiser, en urgence, une conférence de presse du directeur de la centrale.

Les principales qualités nécessaires pour ce poste sont le sens de l’organisation (gérer de front plusieurs projets), l’implication (adhérer au secteur et au projet de l’entreprise) et la rigueur(vérifier l’exactitude des infos avant leur diffusion). "C’est aussi une mission qui requiert une certaine humilité, car on travaille souvent dans l’ombre", confie-t-elle.


Son parcours

Après un bac L, puis une licence info-com à l’université Paul-Valéry de Montpellier (34), Camille a rejoint l’université Paris 13 pour décrocher un master professionnel communication des entreprises, des services publics et des associations. "Durant mes études, j’ai effectué plusieurs stagesà Radio France, Air France et EDF", témoigne la jeune femme. Alors qu’elle est en CDD (contrat à durée déterminée) à Radio France, elle est recontactée par EDF qui lui propose une mission à la centrale du Bugey.


Son salaire net

Non communiqué.


Ses conseils

Il ne faut pas hésiter à multiplier les stages dans plusieurs environnements de travail pour pouvoir se rendre compte des différentes exigences et développer ainsi de solides aptitudes. Ne pas négliger non plus les compétences rédactionnelles (orthographe, grammaire, style…), qui restent essentielles.
   

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une portraits métiers

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !