1. Reste-t-on professeur toute sa vie ?

Reste-t-on professeur toute sa vie ?

Envoyer cet article à un ami

Classiquement, un enseignant peut devenir proviseur, inspecteur régional ou passer des concours pour entrer dans un autre ministère ou une collectivité territoriale. Des exemples de professeurs devenus écrivains, journalistes, politiques ou ayant conservé une activité de recherche ne sont pas rares.

Mais Patrick Ghrenassia prévient : "Il n’y a aucune gestion des ressources humaines. Personne ne viendra faire le point sur vos compétences et vos possibilités d’évolution. C’est à chacun de se prendre en main." En l’occurrence, se prendre en main signifie entrer en contact avec le conseiller mobilité carrière au sein de l’académie et lui parler de son projet. Dans l’académie de Versailles, 600 personnes sont suivies chaque année pour environ 150 mobilités réussies, que ce soit vers le secteur privé, des associations ou pour devenir conseiller principal d’éducation ou conseiller d’orientation-psychologue.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Enseignant : les débuts sont-ils difficiles ? Enseignant : est-on bien payé ? Enseignant : combien d’heures par semaine fait-on réellement ? Les profs sont-ils souvent en vacances ? Enseignant : est-ce un métier dangereux ? Enseignant : peut-on être muté partout en France ? Enseignant : les concours sont-ils difficiles ? Enseignant : doit-on suivre des études longues à l’université ? Reste-t-on professeur toute sa vie ? Faut-il avoir la vocation enfant pour enseigner ? Enseignant : doit-on rester neutre, cacher ses émotions ? Être prof, ça le fait en soirée ?