1. Profession avocat : 5 conseils pour bien démarrer sa carrière
Boîte à outils

Profession avocat : 5 conseils pour bien démarrer sa carrière

Envoyer cet article à un ami

Vous souhaitez devenir avocat mais appréhendez l'entrée dans la profession ? Choix du stage, relation commerciale, horaires à rallonge… Laurent Martinet, vice-bâtonnier élu en janvier 2014 et président de l'EFB (École de formation du barreau de Paris), et Jean-Louis Scaringella, directeur de l'établissement, vous livrent leurs conseils pour réussir vos premiers pas.

Conseil n° 1 : se bâtir un profil généraliste

Ne cherchez pas la spécialité qui facilitera votre entrée sur le marché du travail. Les cabinets apprécient avant tout les jeunes avocats généralistes et curieux, capables de comprendre les problématiques diverses des clients. "On doit être capable de conseiller un particulier, une petite entreprise ou un patron du CAC 40, ce qui requiert une grande ouverture d'esprit", souligne Laurent Martinet. La spécialisation s'impose plus tard, au fil de la carrière.

Rentrée solenelle à l'EFB Paris le 9 janvier 2014  © Tristan Montalbot

Rentrée solennelle à l'EFB, le 9 janvier 2014 © Tristant Montalbot

Au CRFPA (Centre régional de formation professionnelle des avocats), n'hésitez pas à assistez au plus de cours facultatifs possible. Et profitez du projet pédagogique individuel pour découvrir d'autres horizons. "Certains élèves effectuent un stage dans une juridiction pénale, d'autres partent dans une université à l'étranger pour suivre un LLM (Master of Laws) accéléré. Cette période de 6 mois est l'occasion de tester ses capacités d'adaptation", assure Jean-Louis Scaringella.

Conseil n° 2 : bien choisir son stage

À la sortie de l'EFB (École de formation du barreau de Paris), 90 % des collaborations sont la résultante du stage. D'où la nécessité de le choisir avec attention. "Le stage permet de vivre la vie d'un jeune collaborateur, c'est un moment de rencontre privilégié entre un élève-avocat et un avocat", note Jean-Louis Scaringella. En somme, si vous vous sentez une vocation pour la défense pénale, ciblez un stage dans un cabinet spécialisé dans cette spécialité. Être recruté par le cabinet où vous effectuez votre stage constitue un atout pour la suite de votre carrière.

Conseil n° 3 : démarrer par une collaboration

Le choix de s'installer en individuel ou de rejoindre un cabinet à la sortie du CRFPA appartient à chacun. Néanmoins, Jean-Louis Scaringella déconseille de se lancer seul dans l'aventure. "Il y a des exemples de réussite mais c'est plus rassurant de commencer par une collaboration." En termes de salaires, le "tarif plancher" fixé par l'Union des jeunes avocats s'élève à 3.600 € mensuel brut pour la première année d'exercice, et peut être doublé dans certains cabinets. Cependant, ne vous réjouissez pas trop vite car près de la moitié de cette somme part dans les charges. Profession libérale oblige.

Conseil n° 4 : apprécier les relations humaines

La profession d'avocat est une profession de service qui implique d'aimer les gens. "Il ne s'agit pas de les aimer bêtement et béatement, car on les servirait bien mal, mais il ne faut pas être agacé lorsqu'ils racontent leur histoire", plaisante Jean-Louis Scaringella.

De son côté, le vice-bâtonnier se souvient que, durant ses études, il n'avait pas identifié l'importance de la relation humaine dans le métier d'avocat. "Aujourd'hui, je passe la moitié de mon temps à écouter des clients, et j'aime ça." Heureusement !

Conseil n° 5 : accepter les horaires à rallonge

En devenant avocat, une chose est sûre : vous n'aurez pas des horaires de bureaux. "C'est structurel à la profession, justifie Laurent Martinet. L'audience est un paramètre qu'on ne peut pas contourner, par exemple. Quand un magistrat fixe une date en référé, il faut agir dans l'urgence." Plutôt que de gérer son temps sur la semaine, Jean-Louis Scaringella recommande de se projeter sur des périodes de deux ou trois ans. "On s'investit à fond puis on prend six mois pour se reposer. Mais quand on est passionné par son métier, on ne compte plus son temps", sourit-il.

Formation des avocats : ça bouge à l'EFB

Moins de cours théoriques, plus d'international. L'École de formation professionnelle des barreaux de la cour d'appel de Paris a fait peau neuve à la rentrée 2014 et se présente dorénavant comme une "école d'application du droit". Vous n'y étudierez pas le droit mais comment vous en servir pour conseiller et défendre les clients. Avec 100 % de nouveaux enseignements, la formation se veut plus adaptée au marché. "Elle tient compte des nouveaux métiers et du fait que la moitié d'une promotion se retrouve en fin d'études en entreprise", explique Laurent Martinet, le vice-bâtonnier de Paris.

Lire l'interview croisée de Laurent Martinet et de Jean-Louis Scaringella (EducPros)

Les métiers du droitA LIREComment réussir ses études de droit ? Quelles qualités pour travailler dans les métiers du droit ? A quoi ressemble la journée d'un avocat ? Combien d'années d'études pour devenir notaire ? Autant de questions que vous vous posez et auxquelles cet ouvrage répond pour faciliter vos choix d'orientation.
 

À lire aussi

TÉMOIGNAGES
- Vidéo : Zoom sur le métier d'Antonin, avocat
- Conseils de pros : Benoît Zagdoun, avocat chez McDermott Will & Emery
- Les débuts d'Aurélie, une jeune diplômée en droit - Les métiers d'avocat, comme dans les séries TV