1. Séries TV médicales américaines : réalité ou fiction ?

Séries TV médicales américaines : réalité ou fiction ?

Envoyer cet article à un ami

Grey’s Anatomy, Dr House, Urgences… Dans les séries télé américaines, les médecins traitent des cas désespérés, se disputent à longueur de journée et sont parfois très proches…. Et dans la vraie vie ? Vérification sur le terrain au service de chirurgie orthopédique de l’hôpital de Garches (92).

Travelling avant sur un hélicoptère en train d’atterrir. Zoom rapide sur la porte qui s’ouvre. Plan serré sur une équipe de secourisme qui descend de l'appareil, brancard en main. Panorama de la caméra sur un chirurgien qui accourt. Zoom sur une jambe transpercée par un poteau électrique. COUPEZ ! Voilà une scène classique d’une série médicale américaine. Le genre de scène qui, mine de rien, fait rêver les jeunes et les pousse vers la médecine. La preuve avec Elisabeth, étudiante en DCEM2 (deuxième année du deuxième cycle des études médicales). Elle raconte : "Après le bac, j’ai choisi médecine parce que je voulais faire comme Carter dans Urgences : courir derrière un brancard, le stéthoscope autour du cou. J’ai commencé les stages en octobre 2008 et ce n’est pas tout à fait ça, mais ça y ressemble un peu".

Le lieu de tournage

Pour démêler le vrai du faux, nous avons passé une journée au service de chirurgie orthopédique (la chirurgie sur les os, articulations, muscles, tendons et nerfs) de l’hôpital Raymond-Poincaré, à Garches (92). Ici, pas d’urgences pures et dures (orientées vers l’hôpital Ambroise-Paré à Boulogne-Billancourt), mais des opérations programmées de longue date ou "semi-urgentes", comme la pose de prothèses ou de fixateurs. Ce qui est déjà impressionnant…


Les personnages

Notre personnage principal, Antoine, a 26 ans. Il est en deuxième année d’internat (sur cinq). Antoine vient de Rouen. Il se destine à la chirurgie orthopédique mais doit encore passer dans d’autres services et d’autres hôpitaux pendant son internat. Les changements s’effectuent tous les semestres. "Ici, c’est considéré comme une école de chirurgie", indique-t-il.


Dans la distribution, citons également Sébastien (en 2e année d'internat) et Sébastien (en 5e année d'internat), le professeur Thierry Judet (chef de service charismatique), le professeur Philippe Piriou (chirurgien qui "opère très bien mais qui a son petit caractère"), Sabrina (secrétaire du bloc opératoire), Odile, Fred et Stéph (infirmières), Christine et Fabrice (chefs de clinique). Mais aussi Fred, William (dit "Oui-Oui"), Marianne, Antoine, Dorick, Raphaël, l’anesthésiste, l’infirmière anesthésiste, Guillaume (interne au chômage technique - un problème à la main) et bien d'autres. Le générique, dans la vraie vie, est bien plus long que dans la fiction.

Crédits photos ABC et NBC Universal


Virginie Bertereau
Sommaire du dossier
Idée reçue n° 1 : c’est « NFS, chimie, iono » à longueur de journée Idée reçue n°2 : les chirurgiens passent leur vie à l’hôpital Idée reçue n°3 : tout le monde couche avec tout le monde ??? Idée reçue n°4 : à l’hôpital, on vénère le chef et on se tire dans les pattes Idée reçue n°5 : pour les médecins, les patients sont des copains ou cobayes