1. Élisabeth Quertier, responsable pédagogique du zoo : "Ma mission : sensibiliser les gens"
Portrait

Élisabeth Quertier, responsable pédagogique du zoo : "Ma mission : sensibiliser les gens"

Envoyer cet article à un ami
Elisabeth Quertier, responsable pédagogique du Parc zoologique de Paris // Virginie Bertereau // © Virginie Bertereau
Elisabeth Quertier, responsable pédagogique du Parc zoologique de Paris // Virginie Bertereau // © Virginie Bertereau

Elisabeth Quertier, 32 ans, est la responsable pédagogique du Parc zoologique de Paris. Son rôle : que les visiteurs ne repartent pas seulement avec de belles images en tête, mais aussi plus « savants » et plus sensibilisés aux questions de biodiversité.

Son parcours

Élisabeth Quertier a fait des études vétérinaires à Nantes avant d’amorcer un virage à 90°.  "J’ai passé ma thèse et je me suis rendu compte que je ne voulais pas faire vétérinaire toute ma vie ! Je me suis donc inscrite au master de muséologie des sciences au Muséum nationale d’histoire naturelle. J’y ai appris comment parler de science au musée, comment interroger les publics. Les parcs zoologiques m’ont toujours intéressée. Cette voie me semblait plus ouverte en termes de diversité des sujets abordés."

Élisabeth rédige son mémoire de master sur le projet pédagogique et culturel du Parc zoologique de Paris. Une excellente idée ! Diplômée en 2006, elle reste dans l’équipe du Muséum pendant quelques années avant que le zoo ne vienne à la chercher en 2010. Non fonctionnaire, la responsable pédagogique est employée en CDD (contrat à durée déterminée).

Son métier

Élisabeth a beaucoup travaillé pendant la phase de projet du parc. "Mon rôle a été de mettre en place le dispositif d’information (panneaux explicatifs, vidéos, audio-guides, contenu scientifique du site Internet…). Pour les panneaux, nous avons veillé à rédiger des textes accessibles, vivants, pas trop longs, qui interrogent les visiteurs. Nous avons travaillé avec deux illustratrices qui ont réalisé les dessins."

La mission d’Élisabeth consiste également à encadrer l’équipe d’animateurs (payés un peu plus du SMIC) qui vont s’occuper des ateliers, des visites guidées, des présentations…  "Trois personnes sont employées en interne : deux médiateurs et un personne dédiée à la conception des ateliers et des visites. Nous faisons également appel en externe à une dizaine d’animateurs – des professionnels au niveau d’études très variable mais qui ont la fibre animation – pour les activités de groupe. L’idée est de diversifier un maximum les sources d’information."

La responsable pédagogique passe une grande partie de son temps dans son bureau. Le contact avec les animaux est très limité. Silencieuse sur son salaire, elle reconnaît ne pas faire ce métier  "pour l’argent". "Ce que j’aime, c’est sensibiliser les gens."

Sommaire du dossier
Retour au dossier Mathieu Thore, soigneur animalier : "Aide-soignant ou infirmier, le soigneur crée un rapport particulier avec les animaux" Denis Larpin, botaniste tropicaliste : "Le botaniste baigne dans un exotisme permanent" Élodie Rey, curateur petits mammifères : "Ce qui me plaît dans mon métier : améliorer le bien-être des animaux" Élisabeth Quertier, responsable pédagogique du zoo : "Ma mission : sensibiliser les gens" Alexis Lécu, directeur scientifique et vétérinaire du zoo : "Il faut accepter de passer pour le ‘badguy’ auprès des animaux" Sophie Ferreira Le Morvan, directrice du zoo : "Mon métier est un peu celui de chef d’orchestre"