1. Travailler avec des people : rêve ou cauchemar ?

Travailler avec des people : rêve ou cauchemar ?

Envoyer cet article à un ami

Se lever chaque matin et se préparer à côtoyer célébrités ou millionnaires. Voilà le point commun des professionnels rencontrés pour notre enquête. Ils sont coach, gouvernante, photographe, attachée de presse et ne changeraient de métier pour rien au monde. Pourtant, tous le reconnaissent, travailler aux côtés de people est loin d’être facile.

Chacun dans leur domaine, ils ont réussi à entrer dans le cercle très fermé des V.I.P. : Julie Ferrez, comme coach sportive, Anne-Charlotte, comme attachée de presse cinéma, Sandra, comme photographe de mode, et Aurore comme gouvernante. Des métiers aux univers très variés, mais qui exigent les mêmes qualités : discrétion, capacité d’adaptation… et un certain recul.

Comment en arrive-t-on à travailler avec des people ? S’ils n’ont pas forcément suivi de formation dédiée, tous vous le diront : c’est du travail, de la persévérance et de belles rencontres. Portraits de ces professionnels et confidences sur ce qui rend leur métier si spécial.

Sommaire

Sandra, photographe de mode et people : "Claudia Schiffer m’a appris à être professionnelle"
Anne-Charlotte Gilard, attachée de presse cinéma : "Il ne faut pas chercher à copiner avec la star"
Julie Ferrez, coach sportive de VIP : "Il y a certains codes à respecter : pas de questions sur la vie privée des clients"
Aurore Violain, gouvernante générale : "Travailler dans un milieu aisé ne garantit pas de tomber sur des enfants bien élevés"
Test : Êtes-vous fait pour travailler avec une star ?

Et aussi :

Charlotte Pudlowski, journaliste culture : "Si je vois Jude Law au Festival de Cannes, mon hystérie va ressortir !"
Ils travaillent pour les vedettes de Roland-Garros


Séverine Tavennec

Sommaire du dossier
Anne-Charlotte Gilard, attachée de presse cinéma : "Il ne faut pas chercher à copiner avec la star" Julie Ferrez, coach sportive de VIP : "Il y a certains codes à respecter : pas de questions sur la vie privée des clients" Sandra Fourqui, photographe de mode et people : "Claudia Schiffer m’a appris à être professionnelle" Aurore Violain, gouvernante générale : "Travailler dans un milieu aisé ne garantit pas de tomber sur des enfants bien élevés"