1. Travailler dans le numérique : ces filles qui font des métiers de geeks
Portrait

Travailler dans le numérique : ces filles qui font des métiers de geeks

Envoyer cet article à un ami
Le secteur du numérique n'est pas réservé aux garçons. // © Fotolia
Le secteur du numérique n'est pas réservé aux garçons. // © Fotolia

Les carrières dans le numérique ne sont pas réservées aux garçons, et les filles, malgré leur tendance à bouder ce secteur, y ont toute leur place. La preuve avec ces cinq témoignages.

En France, les femmes ne forment que 28 % des effectifs du secteur du numérique, alors qu'elles représentent 48 % de la population active, selon une enquête publiée en juin 2013 par le Syntec (syndicat d'employeurs du secteur informatique), qui rassemble plus d'un millier d'entreprises. En cause : une image négative d'un monde de l'informatique repaire de "geeks", autrement dit de garçons à lunettes scotchés à leur clavier et donc... aux capacités sociales réduites. Un cliché que les acteurs du secteur s'évertuent à casser.

Les écoles d'ingénieurs – où le pourcentage de filles toutes spécialités confondues reste inférieur à 30 % – et les entreprises multiplient les campagnes de communication pour attirer les femmes.

À l'horizon 2018, 36.000 emplois devraient être créés dans le numérique en France. Dont 18.000 occupés par des femmes ?

De la technicienne à l’ingénieure

L’informatique offre des postes dès le bac pour la filière professionnelle bac pro systèmes électroniques numériques ; après un diplôme de type BTS (brevet de technicien supérieur) systèmes numériques ou services informatiques aux organisations ou DUT (diplôme universitaire de technologie) informatique, réseaux et télécommunications, métiers du multimédia et de l’Internet, ou après des études plus longues.

Les titulaires d’un bac+2 peuvent prolonger leur cursus de 1 an en licence professionnelle métiers de l’informatique. Après le bac, il est aussi possible de préparer, en trois ans, une licence d’informatique (suivie d’un master dans le même domaine), de décrocher le titre d’ingénieur – soit en intégrant une école en cinq ans avec prépa intégrée, soit en passant par une classe prépa avant d’entrer dans une école d’ingénieurs – ou bien de s’inscrire dans une école spécialisée en informatique.

Sommaire du dossier
Valérie, ingénieure dans le dévéloppement numérique : "Nous avons tendance à être chouchoutés par les entreprises" Agnès, développeuse informatique : "Mes collègues ne sont pas des nerds à lunettes" Chloé, directrice technique dans le numérique : "Depuis l'adolescence, je m'intéresse à l'informatique" Soulaima, ingénieure avant-vente en informatique : "Il faut oser s'imposer en douceur" Marine, ingénieure avant-vente dans les télécoms : "Je voulais être dans le secteur du mobile et d'Internet"