Fiches métiers : Artisanat

Vous aimez créer des objets, travailler la matière et le secteur de l’artisanat vous attire ? Vous voulez connaître les métiers du secteur de l’artisanat ? Vous pouvez lire nos fiches : elles détaillent, les principales missions quotidiennes et les qualités nécessaires pour les exercer. Vous y trouverez également le niveau d’études requis, les formations pour y accéder et le salaire moyen des débutants. 

Métiers du secteur

Description

Que recouvre le secteur de l’artisanat ?

Le site des chambres de métiers et de l’artisanat révèle ses tout derniers chiffres 2021 et établit que le secteur de l’artisanat compte 1,7 million d’entreprises et plus de 3 millions d’actifs. On y apprend que le secteur de l’artisanat se subdivise en quatre familles : le bâtiment (40% du secteur), les services (36%), la production (12%) et l’alimentation (11%). Cela laisse imaginer la diversité des métiers que l’on y trouve.

Quels sont les métiers du secteur de l’artisanat ?

Impossible de répertorier les quelque 280 métiers différents du secteur de l’artisanat. L’Institut national des métiers d’art les recense si cela vous intéresse. L’artisan peut travailler comme salarié ou en tant qu’indépendant. Il travaille souvent en atelier ou sur des chantiers. Il exercera divers métiers : charpentier, couvreur, fontainier, menuisier, boulanger-pâtissier, artisan boucher, brasseur, chef-cuisinier, barman, fleuriste, coiffeur, mais aussi des métiers aux compétences artisanales très pointues et pas toujours connues : verrier, calligraphe, céramiste, relieur-doreur, tailleur de pierre, ébéniste, bijoutier-joaillier, pour ne citer que quelques exemples.

Lire aussi : Le top 100 des métiers qui recrutent : zoom sur les secteurs du commerce, de l’artisanat et de l’hôtellerie-restauration

Quels sont les salaires dans les métiers de l’artisanat ?

Si les débouchés varient selon les domaines, les salaires également… Il est difficile de donner des fourchettes. Les rémunérations tournent souvent autour du Smic pour les indépendants et dépendent de leur carnet de commandes. Ceux qui travaillent en tant que salariés dans des secteurs de luxe (mode, bijouterie…) ou au sein d’opéras ou de grands théâtres gagnent sans doute mieux leur vie. Dans le secteur du bâtiment, des primes (inscrites dans la convention collective) viennent souvent étoffer le salaire de base qui ne dépasse pas le Smic (primes repas sur les chantiers, indemnités pour les transports en cas de grands déplacements, etc.).

Quelles études pour travailler dans le secteur de l’artisanat ?


La quasi-totalité des métiers du secteur sont accessibles par la voie de l’alternance, dès le CAP. Plus de 10.000 apprentis sont formés chaque année dans les CFA et 65% d’entre eux trouvent un emploi dès la fin de leur formation.

Citons quelques CAP phares : boucher ; boulanger ; décoration en céramique ; ébéniste ; arts et techniques de la bijouterie-joaillerie...

Des bacs professionnels, des BP (brevets professionnels) ou des BTM (brevets technique des métiers) de niveau bac permettent de continuer en BM (brevet des métiers) ou BTMS (brevets techniques des métiers supérieurs) à bac+2 et sont positionnés sur les mêmes secteurs que les CAP.

Il existe également des diplômes pour se perfectionner sur un savoir-faire ou renforcer un geste précis comme les MC (mentions complémentaires) ou les CQP (certificats de qualification professionnelle), qui sont de niveaux variés : MC boulangerie spécialisée ; coiffure-coupe-couleur ; technicien en chaudronnerie aéronautique et spatiale ; CQP chargé d’accueil ; chef de chantier génie climatique et sanitaire ; poissonnier… Des écoles délivrent également à bac+3 des bachelors puis, à bac+5, des mastères ou des diplômes d’écoles, dans les domaines de la coiffure, de l’esthétique, de la mosaïque, la sellerie, les arts culinaires, la mode, le design produit…

Les jeunes ont donc leur carte à jouer, d’autant plus que certaines activités manquent cruellement de main-d’œuvre, à l’image de l’artisanat de bouche (boulangerie, boucherie, poissonnerie). Les métiers du bâtiment connaissent quant à eux des changements et doivent s’adapter aux nouvelles technologies et aux nouvelles normes environnementales. Autant de défis à relever pour les nouveaux professionnels.

Vous voulez savoir si les métiers de l’artisanat pourraient vous plaire ? Faites ce test pour le savoir.

Vous souhaitez vous former aux métiers de l’artisanat ? Retrouvez toutes les informations dans notre fiche dédiée aux études dans le secteur de l’artisanat.

Autres témoignages