Risk manager

Audit, comptabilité, gestion
Niveau d'études nécessaire
bac+5
Salaire moyen
plus de 2.500 €
Sommaire du secteur

Description

Niveau d’études minimal Bac+5
Bac conseillé S, ES
Alternance Oui
Sélectivité des études Forte
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant Plus de 2.500 €


Les missions du risk manager

Le risk manager fait tout pour éviter les catastrophes (activités, process, système d’information, outils de production, événements extérieurs…) !

Celui qu’on appelle aussi le gestionnaire de risque a une activité transversale. Il est d’abord chargé d’identifier et de recenser les points de vulnérabilité de l’entreprise dans laquelle il travaille. Mais aussi d’en informer ses collègues qu’il sensibilise et forme dans le cadre d’ateliers.

Le risk manager dialogue de manière privilégiée avec les assureurs et les courtiers afin de négocier les meilleurs contrats. Il cherche à optimiser les coûts, car, en cas de problème, il doit gérer la crise et, surtout, assurer la poursuite du fonctionnement de la société.

Pour assurer ses arrières, le risk manager développe, anime et forme un réseau de correspondants qui lui font remonter des informations du terrain. Il visite régulièrement les sites en question.

Le risk manager côtoie également les auditeurs, auxquels il rapporte le document de référence qu’il a lui-même rédigé.  Dans les PME-PMI, c’est souvent le dirigeant qui gère les risques. Dans de plus grosses entreprises, le risk manager peut être rattaché à d’autres missions : audit, contrôle, assurance. Dans les entreprises du CAC 40, la fonction est souvent divisée en pôles : intelligence économique, contrôle interne, risk management…

Les compétences du risk manager

Le risk manager doit pouvoir développer les compétences suivantes : identifier, analyser, réagir.

Comment devenir risk manager ? Présentation des formations

Découvrez ci-dessous les formations qui vous permettront de devenir Risk Manager :
Une école d’ingénieurs (CNAM, Mines Nantes, Polytech Grenoble…) ; une école de commerce (programme Finance & Risk Management à l'ESSCA) ; un master de droit, de sciences politiques, etc. ; un diplôme de l’école de notariat Lyon 3, de l’ENASS… ; un Mastère Spécialisé en management global des risques (ENSAM/ESTP) ; en gestion des risques sur le territoire (ENA/EISTI/EPUM) ; en management des risques industriels et environnementaux à l’IRIAF (Institut des risques industriels, assurantiels et financiers) de l’université de Poitiers…

 

Explorez les parcours possibles

Autres témoignages