Peintre décorateur : le témoignage de Patrice, apprenti

Bâtiment, travaux publics
Salaire moyen
Salaire débutant brut
Sommaire du secteur

Description

Niveau diplôme minimal Salaire débutant brut moyen
CAP/Bac pro 1 400 €

Après neuf mois à Saint-Trop’ à décorer des villas de milliardaires, Patrice réintègre à 23 ans sa Mayenne natale chez Rêve Décors, entreprise d’une dizaine de salariés spécialisée dans la décoration intérieure des maisons particulières.

Tout pour l’embellissement. "Je commence par discuter plusieurs heures avec le client de ses goûts et souhaits. J’élabore ensuite une maquette sur papier au 1/10e et j’évalue mon temps de travail. Avant de commencer la décoration, je dois souvent préparer les murs (enduit ou entoilage). Ensuite, selon la commande, je peux aussi bien concevoir une fenêtre en trompe-l’œil qu’effectuer une peinture à l’éponge, peindre des portes en laque émail ou réaliser de faux marbres. Il m’arrive aussi de tout simplement poser du papier peint." Quand Patrice est avec sa palette à peindre un décor, "le temps n’a plus d’importance", affirme le jeune homme. Mais quand il s’agit de poncer, c’est une autre histoire !

Ses compétences : Résistance physique, patience, goût artistique et écoute pour bien comprendre la demande du client.

Sa formation : CAP peintre, applicateur de revêtements, CAP solier-moquettiste, BP peinture revêtement, MC peinture, décoration (médaillé d’or aux Olympiades internationales des métiers), six mois de perfectionnement en décoration (offerts par les Olympiades).

Autres témoignages