Fiche métier : Technicien(ne) de la voie ferrée

Ferroviaire
Niveau d'études nécessaire
bac+2
Salaire moyen
à partir de 1.550 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Ferroviaire
Niveau d'études minimal BTS, BUT
Bac conseillé STI2D, bac pro 
Alternance Oui
Sélectivité des études Faible
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant mensuel brut À partir de 1.550 € (hors primes)

Que fait un(e) technicien(ne) de la voie ferrée ?

Aussi appelé chef d’équipe maintenance de la voie ferrée, ce professionnel est chargé de superviser les opérations de maintenance, il participe à l’organisation et à la préparation des chantiers lors de la création de nouvelles lignes, à leur renouvellement, leur réparation ou l’entretien de leurs abords immédiats. Avec un objectif : garantir des conditions de circulation sûres.

En veille permanente pour repérer les éventuelles anomalies, il alterne le travail sur le terrain et en bureau. Concrètement, il anime et encadre une équipe chargée des opérations de maintenance sur les voies, c’est-à-dire de l’entretien des rails, traverses, aiguillages, ballast, mais aussi des abords des voies (pistes, végétation). Et veille à la sécurité des personnels intervenants sur les voies.

Il peut être amené à assister son manager, voire à le remplacer pour des missions précises sur la technique, la sécurité, l’organisation et le suivi de la production.

Il opère sur différents sites chaque jour et travaille selon des horaires réguliers, mais modulés, il peut donc intervenir aussi bien le jour que la nuit. Assurant des périodes d’astreinte à tour de rôle, il peut être appelé à tout moment en urgence pour des dépannages.

Quelles sont les compétences du (de la) technicien(ne) de la voie ferrée ?

Organisation, anticipation, esprit d’équipe, rigueur.

Quelle est la formation du (de la) technicien(ne) de la voie ferrée ?

Un BTS, un BUT, ou une licence professionnelle de spécialité génie civil, bâtiment et travaux publics, technologies industrielles, assistance technique d’ingénieur, MAVA (Maintenance et Après-Vente Automobile) ou une expérience dans ces domaines permettent d’intégrer la formation rémunérée de la SNCF qui conduit à ce métier.

Le permis B est indispensable.

Pour préparer votre orientation, consultez aussi notre page dédiée aux choix de spécialités.

 

Explorez les parcours possibles

Autres témoignages