Business developer jeu vidéo et esport

Jeu vidéo
Niveau d'études nécessaire
Bac+3
Salaire moyen
2 200€ + variable
Sommaire du secteur

Description

Secteur Jeu vidéo
Niveau d’études minimal Bac+3
Bac conseillé ES, S, STMG
Alternance Non
Sélectivité des études Moyenne à forte
Insertion professionnelle Facile
Salaire débutant 2 200€ + variable


Profession

Dans l’univers du jeu vidéo en général et de l’esport en particulier, le rôle du business developer consiste à accroître les revenus. Il doit ainsi trouver de nouveaux partenariats tout en fidélisant ceux préexistants. Ces partenariats peuvent prendre plusieurs formes, de la visibilité de marque dans un jeu ou sur une compétition esport à la mise en place d’opérations spécifiques dans l’univers du jeu vidéo (organisation de tournois esport pour une marque, par exemple).

Missions

« Au-delà du sujet, lui-même passionnant, et du fait de travailler dans un secteur innovant et en forte croissance, j’apprécie aussi particulièrement de rencontrer de nombreuses personnes aux profils variés, du côté des organisations esport comme des marques, des médias ou des organisations sportives », explique Thomas Gavache, fondateur de Good Game Management.

Le business developer est un commercial. Son rôle consiste bien souvent à démarcher des clients afin de leur proposer de les associer à des événements existants ou sur mesure. Qu’ils soient téléphoniques, en visio-conférences ou en chair et en os, le business developer organise de nombreux rendez-vous avec ses clients.

 

Le business developer doit ainsi être force de proposition et imaginer les actions les mieux à même de séduire sa clientèle.

Compétences clés

« L’organisation et la rigueur sont les éléments clés pour assurer le bon suivi des dossiers, confie Thomas Gavache, mais il faut aussi avoir un bon sens du relationnel. C’est avant tout un métier de contact(s). » 

 

Le business developer doit donc avoir la fibre commerciale et un grand sens du contact humain.

 

Il doit maîtriser les techniques de vente.

 

Parce qu’il s’agit d’une industrie mondiale faisant appel à des talents issus de nombreux pays, une parfaite maîtrise de l’anglais est indispensable à ce poste. Difficile de participer à l’organisation d’un événement esport en collaboration avec des équipes internationales sans ce prérequis.

Qualités

« L’esport et le gaming sont des sujets relativement nouveaux pour les marques, il faut donc un certain temps pour qu’elles les appréhendent à leur juste mesure, assure Thomas Gavache. Le temps long dans lequel s’inscrivent les discussions peut parfois frustrer, surtout quand les secteurs de l’esport et du gaming évoluent en parallèle très vite ! La patience est une qualité essentielle à posséder. »

 
Patience, donc ! Il faut en outre être psychologue, diplomate et habile négociateur. Les qualités de tout bon commercial immergé dans des domaines encore méconnus comme l’esport ou le jeu vidéo.


Niveau scolaire

Un bac+3 est un préalable nécessaire pour justifier des connaissances requises pour être un bon business developer. Les études menant à ce poste peuvent toucher à différents domaines : commerce, marketing ou événementiel.

Formation


Même si les compétences de commercial peuvent être acquises à travers de nombreuses formations, une bonne connaissance du secteur et du marché du jeu vidéo reste un sérieux atout pour prétendre y travailler. Certaines formations spécifiques aux jeux vidéo permettent ainsi d’avoir une solide connaissance des us et coutumes commerciaux spécifiques à cette industrie. Un vrai « plus ».

Gaming Campus et son école de commerce G. Business proposent ainsi un Bachelor Management Jeux vidéo et Esport. À travers celui-ci, les élèves apprennent en trois ans les fondamentaux en marketing, communication, développement commercial… propres à l’industrie du jeu vidéo.

 
Un lien pour se renseigner sur une formation :

https://gaming.bs/bachelor-management-jeux-video-esport.html


Rémunération

Comme souvent avec un poste de commercial, la rémunération du business developer peut comporter une part variable en fonction de ses résultats. En début de carrière, le business developer peut, sur la partie fixe de son salaire, compter sur une rémunération de 25 000 euros annuels environ.

Carrière

Le business developer peut exercer son activité au-delà des seuls secteurs de l’esport et du jeu vidéo.

 Dans les structures d’une certaine taille, il peut évoluer vers un poste de directeur commercial.


En quelques mots

Les business developers sont les piliers sur lesquels le monde encore naissant de l’esport se construit ! Ceux-ci rendent possible l’organisation d’événements partout à travers le monde. Leur travail de prospection leur permet d’intéresser de nouveaux acteurs à ces activités. En développant les revenus de l’événementiel esport ou bien des jeux vidéo grâce à des partenariats audacieux, ils en assurent la pérennité.